•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle série de démissions à la Municipalité de Sainte-Paule

Une pancarte sur le côté de la route porte le nom du village de Sainte-Paule.

Le village de Sainte-Paule, en Matanie, compte moins de 300 habitants (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À la suite de la démission de deux maires de la municipalité de Sainte-Paule en moins d’un an, c’est maintenant au tour d’un conseiller municipal et de la directrice générale de claquer la porte.

Les élections municipales ont eu lieu il y a moins d’un an, en novembre dernier, et, déjà, deux maires ont démissionné depuis lors.

Chacun d’eux a indiqué avoir des raisons personnelles pour quitter ce poste, mais selon nos informations, ces raisons avaient trait à des mésententes avec l’organisation municipale.

Plus récemment, le conseiller Roger Tremblay a démissionné puisqu’il jugeait ne pas être en mesure de travailler en collaboration avec les autres conseillers municipaux pour faire avancer ses dossiers.

La mairesse par intérim, Mylaine Bégin, a quant à elle été surprise de toutes ces démissions et croit que les élus n’ont pas pris le temps de bien apprendre à travailler en équipe.

Je pense que des gens ont sauté à certaines conclusions rapidement et n’ont pas laissé la chance à tout le monde de s’harmoniser et de bien s’entendre, affirme Mylaine Bégin.

Mylaine Bégin, mairesse par intérim de Sainte-Paule.

Mylaine Bégin est mairesse par intérim de Sainte-Paule.

Photo : Gracieuseté: Mylaine Bégin

La directrice générale, Mélissa Levasseur, a également démissionné. Mme Levasseur n’a pas répondu à notre demande d’entrevue.

La mairesse par intérim dit ne pas connaître la raison qui a motivé cette décision.

La personne qui occupe maintenant le poste de directrice générale par intérim, Ginette Rhéaume, est la mère de la mairesse par intérim, Mylaine Bégin.

C’est le conseil qui a décidé. Moi, je me suis retirée des décisions à la recommandation du MAMH et c’est le ministère qui a dit au conseil comment procéder, explique Mme Bégin.

« Les conseillers ont suivi un protocole très serré sur la façon d’embaucher une directrice générale. »

— Une citation de  Mylaine Bégin, mairesse par intérim de Sainte-Paule

Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) n’a pas encore répondu à nos questions sur cette situation.

Pour l'instant, la mairesse par intérim n’a pas l’intention de demander une mise sous tutelle parce qu’elle dit avoir bon espoir de pourvoir le poste à la direction générale et de déclencher de nouvelles élections sous peu.

Pour éviter d’autres démissions, la mairesse suggère également de laisser le temps aux gens d’apprendre à travailler ensemble.

D’après le reportage de Jean-François Deschênes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !