•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tempête Fiona a fait disparaître des dunes à l’Île-du-Prince-Édouard

L'Île-du-Prince-Édouard avant et après le passage de l'ouragan Fiona.

L'Île-du-Prince-Édouard avant et après le passage de la tempête post-tropicale Fiona.

Photo : Agence spatiale européenne

Radio-Canada

Des photos publiées par l'Agence spatiale européenne illustrent de façon dramatique à quel point la tempête post-tropicale Fiona a modifié les côtes de l'Île-du-Prince-Édouard et du sud-est du Nouveau-Brunswick.

Cette comparaison d'images satellites de l'Île-du-Prince-Édouard et du détroit de Northumberland, prises le 21 août et le 25 septembre 2022, montre à quel point l'action extrême des vents et des vagues de la tempête a soulevé le fond marin et érodé le littoral, a déclaré l'agence sur Twitter mardi.

L'Île-du-Prince-Édouard.

Cette image satellite prise le 21 août dernier ne comporte pas les sections plus claires sur le pourtour de l'Île-du-Prince-Édouard, ce qui indique que l'eau autour des rives n'était pas obstruée par le sable et par le sol érodés de l'île.

Photo : Agence spatiale européenne

L'Île-du-Prince-Édouard.

Sur cette image satellite prise le 25 septembre, les sections plus claires autour des rives de l'Île-du-Prince-Édouard montrent que du sable et de la terre se trouvent maintenant dans les eaux peu profondes le long des rives.

Photo : Agence spatiale européenne

L'érosion est « choquante »

Parcs Canada qualifie de « choquante » l'ampleur de l'érosion des dunes sur les plages du parc national de l'Île-du-Prince-Édouard en raison de la tempête post-tropicale Fiona.

Jennifer Stewart, de Parcs Canada à l'Île-du-Prince-Édouard, dit qu'à des endroits comme Dalvay Beach, la disparition de dunes de sable depuis la tempête a complètement changé le paysage.

Une dune fortement érodée.

La dune de Brackley Beach avant et après Fiona.

Photo : AFP / The Coastie Initiative

Elle affirme que le système de dunes de Dalvay Beach a maintenant complètement disparu et que la route près de la plage s'érode également.

Au Canada atlantique, la tempête post-tropicale a fait des ravages sur une vaste bande qui s'étend de l'est de la Nouvelle-Écosse jusqu'au Cap-Breton, jusqu'à l'Île-du-Prince-Édouard et jusque dans le sud-ouest de Terre-Neuve.

Jennifer Stewart, qui travaille au parc national de l'Île-du-Prince-Édouard depuis 2000, soutient que Fiona a causé la plus grave érosion côtière qu'elle ait vue dans sa carrière.

Elle dit que la perte de dunes est troublante, car celles-ci protègent les plages de l'impact des tempêtes.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !