•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Se préparer au pire, l’aéroport de Regina teste son dispositif d’intervention d’urgence

L’aéroport de Regina, en Saskatchewan, teste son dispositif d’intervention d’urgence le 27 septembre 2022.

La simulation a demandé plus de six mois de préparation.

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Radio-Canada

Un exercice d'urgence à grande échelle a été organisé ce mardi par l'aéroport international de Regina. L'événement a permis de mettre à l'épreuve les plans et les capacités d'intervention des équipes de l'aéroport.

Le premier scénario de cet exercice consistait à simuler un accident d'avion près de la piste principale.

Deux mille cinq cents litres d'essence se sont enflammés sur une structure imitant la carcasse d'un avion. Un brasier qu'a ensuite dû éteindre l'équipe des pompiers.

L’aéroport de Regina, en Saskatchewan, teste son dispositif d’intervention d’urgence le 27 septembre 2022.

Le chef du service des incendies de l'aéroport, Chad Kemery, se dit satisfait du travail de ses équipes.

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Par la suite, un deuxième scénario s'est mis en branle : celui d'évacuer les passagers de la carcasse.

Au total, plus de 150 personnes ont participé à cette simulation, que ce soit en tant qu'acteur, pompier ou intervenant d'urgence.

Le tout a demandé plus de six mois de préparation.

De tels exercices sont nécessaires en raison du statut international de l'aéroport, explique le directeur général de l'Autorité aéroportuaire de Regina, James Bogusz.

L'aéroport de Regina a confirmé avec Transport Canada qu'il conservera son statut d'aéroport international, ajoute-t-il. L'une des conditions, c'est de faire ce genre d'exercices tous les deux ans.

L’aéroport de Regina, en Saskatchewan, teste son dispositif d’intervention d’urgence le 27 septembre 2022.

En quelques minutes, le brasier a été recouvert de mousse à formation de pellicule aqueuse, dite mousse AFFF.

Photo : Radio-Canada / Cory Herperger

Bien qu'il soit encore trop tôt pour en tirer des conclusions détaillées, le chef du service des incendies de l'aéroport, Chad Kemery, se dit satisfait du travail de ses équipes.

« Je dois discuter avec les contrôleurs d'exercice, mais de ce que j'ai pu constater à partir du centre de gestion des opérations, tout s'est passé comme prévu. »

— Une citation de  Chad Kemery, chef du service des incendies de l'aéroport de Regina

L'exercice a débuté à 8 h puis s'est terminé vers midi.

Avec les informations de Frédéric Harding

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !