•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À six jours du scrutin, régime forestier, relève agricole et retour du train sont au menu

Un homme agrippé sur une échelle extérieure, une locomotive circule sur une voie ferrée.

Le chef de la CAQ, François Legault, n'a pas voulu s'engager sur ce qu'un gouvernement caquiste serait prêt à injecter pour la réfection du chemin de fer (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Radio-Canada

À six jours du scrutin, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a effectué une visite éclair à Gaspé, le Parti libéral du Québec (PLQ) demande une révision du régime forestier, le Parti québécois (PQ) veut soutenir la relève agricole et Québec solidaire (QS) clarifie sa proposition au sujet d'une taxe sur les véhicules polluants.

Retour du train en Gaspésie

Après un passage aux Îles-de-la-Madeleine lundi, le chef de la CAQ s'est arrêté à Gaspé mardi matin.

Questionné lors d'une conférence de presse, le chef caquiste n'a pas voulu s'avancer sur un éventuel échéancier pour réhabiliter le transport par rail jusqu'à Gaspé. D'ailleurs, le ministère des Transports ne met plus de l'avant une date butoir à ce sujet.

François Legault assure toutefois que le Québec a besoin de services ferroviaires, mais il n'a pas pour autant pris position sur ce qu'un gouvernement caquiste serait prêt à injecter pour la réfection du chemin de fer.

Je pense qu’au Québec, malheureusement trop longtemps, on a été les champions du camion. Pourtant, on a une compagnie, Alstom, qui a son siège social des Amériques au Québec, donc il faut développer le train, indique-t-il.

François Legault parle devant une marina.

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, lors d'une conférence de presse à Gaspé le 27 septembre 2022

Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin

Si elle est de nouveau portée au pouvoir, la Coalition avenir Québec (CAQ) prévoit aussi investir 26 millions de dollars dans trois mesures relatives à la chasse et à la pêche.

François Legault a indiqué que cette enveloppe servira en premier lieu à rendre plus accessibles la chasse et la pêche aux aînés.

Le coût des permis sera ainsi réduit de 50 % pour les personnes âgées de 65 ans et plus.

Bannière promotionnelle de notre dossier sur les élections provinciales au Québec.

M. Legault a aussi mentionné son intention d'améliorer les sentiers utilisés par les chasseurs et par les pêcheurs dans la province.

Il souhaite à ce chapitre travailler avec les municipalités, les MRC et les ZEC.

Le premier ministre sortant était accompagné mardi matin de ses candidats dans Bonaventure et Gaspé, Catherine Blouin et Stéphane Sainte-Croix.

Révision du régime forestier

Le candidat libéral dans Gaspé, Michel Marin, veut une mise à jour du régime forestier actuel.

Le Gaspésien, qui œuvre dans le secteur forestier depuis 30 ans, explique que sa formation politique veut y inclure des contrats garantis sur cinq ans pour les entreprises sylvicoles régionales.

Des garanties d'approvisionnements stables seraient aussi accordées aux transformateurs.

Portrait devant la mer.

Michel Marin est le candidat du PLQ dans la circonscription de Gaspé.

Photo : Parti libéral du Québec

La protection du caribou forestier et des milieux naturels fragiles ainsi qu'une stratégie de valorisation de la biomasse seraient aussi mises en avant.

Je suis convaincu que ce secteur économique fait partie des secteurs d’avenir, car il repose sur la mise en valeur d’une ressource naturelle renouvelable qui améliore notre bilan carbone, soutient-il.

Selon lui, l'industrie forestière régionale connaît actuellement de nombreuses difficultés. Michel Marin estime que les solutions à ces problèmes sont la concertation, l'acquisition de connaissances ainsi que le respect des usages et des fonctions du milieu forestier.

Favoriser la relève agricole

S’il est élu, le candidat du Parti québécois dans Bonaventure, Alexis Deschênes, promet d’encourager la relève agricole.

Le péquiste est allé à la rencontre de l’Association de la relève agricole Gaspésie–Les Îles ce matin en conférence de presse à New Richmond.

Alexis Deschênes s'engage notamment à adapter les programmes d’aide financière pour les jeunes en agriculture ainsi qu'à offrir des prêts à long terme à taux bas et fixes pour l’achat, entre autres, de terres agricoles.

Le candidat caquiste dans Bonaventure, Alexis Deschênes, lors d'un point de presse sur le quai de Carleton-sur-Mer.

Le candidat péquiste dans la circonscription de Bonaventure, Alexis Deschênes

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le candidat veut aussi offrir des incitatifs fiscaux aux vendeurs.

La relève, c’est l’avenir de notre agriculture. Et il y a plusieurs jeunes qui sortent des études et qui vont chercher de la formation. Ce qu’il faut, c’est que, collectivement, on les aide à acquérir des terres agricoles, à acheter des fermes et à travailler en ayant une capacité de gagner leur vie, explique-t-il.

De son côté, la présidente de l’Association de la relève agricole Gaspésie–Les Îles, Alex-Émilie Plourde Leblanc, voudrait que les jeunes agriculteurs ne soient pas pénalisés à cause de leurs subventions lorsqu'ils doivent travailler à l’extérieur de leur terre, ce qu’elle déplore présentement.

Québec solidaire remet les pendules à l’heure

Par voie de communiqué, Québec solidaire a indiqué vouloir remettre les pendules à l’heure en ce qui concerne sa proposition de taxer les véhicules très polluants, c’est-à-dire, selon cette formation politique, ceux qui émettent plus de 210 grammes de CO2 par kilomètre parcouru.

QS rappelle que l’application de cette taxe comporte des exceptions, notamment pour les familles de trois enfants et plus, pour les travailleurs et pour les véhicules déjà en circulation.

Il y aura aussi une modulation régionalisée avec des exceptions lorsque les conditions routières dans certaines régions, comme notre Gaspésie, ne permettent pas de faire autrement.

La formation indique aussi qu’un rabais à l’achat d’un véhicule électrique ou hydrique sera créé.

Appel au vote péquiste aux Îles-de-la-Madeleine

À moins d'une semaine du scrutin, le candidat pour le Parti québécois aux Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, a dressé un bilan de sa campagne jusqu'à présent.

M. Arseneau se dit fier de la campagne qu'il a menée sur l'archipel ainsi que de la campagne positive et rationnelle menée par son chef, Paul St-Pierre Plamondon.

Ce qu'on veut, c'est évidemment faire sortir le vote lundi prochain. On entame la dernière étape avec confiance, mais on ne tient jamais rien pour acquis, explique-t-il.

C'est notamment en matière de santé, d'environnement et de reconnaissance des spécificités insulaires des Îles-de-la-Madeleine que le député sortant dit s'être démarqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !