•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un syndicat dénonce la fermeture de bureaux de la CNESST dans l’Est-du-Québec

Plan rapproché du logo qui orne le siège social de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail à Québec. Les lettres C N E S S T sont peintes en vert.

Le syndicat dénonce la centralisation des services dans les grands centres (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) dénonce la fermeture au public de plusieurs bureaux de Services Québec dans l'Est-du-Québec. Par exemple, la population ne peut se rendre dans aucun bureau de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) de l'Est-du-Québec.

Fermés au public depuis la pandémie, seuls huit bureaux de la CNESST ont rouvert leurs portes à l'échelle de la province. Partout ailleurs, il est désormais nécessaire de prendre rendez-vous avant de se présenter pour obtenir des services.

La présidente régionale du SFPQ pour l'Est-du-Québec, Céline Bonneau, affirme qu'il s'agit d'une perte nette de services pour la population de l'Est-du-Québec.

« Les seuls bureaux qui vont rester ouverts, ça va être dans les grands centres : Montréal, Québec, Laval, Longueuil, Trois-Rivières, Saint-Jérôme. Dans tout l'Est-du-Québec, il n'y aura plus un bureau de la CNESST qui va pouvoir accueillir des citoyens qui ont des problèmes. C'est inquiétant de voir où le gouvernement s'en va avec ça. »

— Une citation de  Céline Bonneau, présidente régionale du SFPQ pour l'Est-du-Québec
Un femme répond à un homme à un guichet de service.

Quatorze bureaux de proximité de Services Québec sont fermés à l'échelle du Québec depuis novembre 2021 (archives).

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Sur Twitter, la CNESST a expliqué cette décision en rappelant qu'il s'agit de mesures mises en place à partir des besoins exprimés par nos clientèles dans le cadre de consultations et de sondages.

Selon le SFPQ, cette décision s'ajoute à la fermeture de 14 bureaux régionaux de Services Québec depuis le début de la pandémie. Les bureaux de Revenu Québec, du Tribunal administratif du logement et de Retraite Québec sont notamment affectés.

La pandémie, ça sert actuellement de prétexte au gouvernement pour fermer des bureaux en région, déplore la présidente régionale du SFPQ pour l'Est-du-Québec, Céline Bonneau.

Les citoyens sont ainsi amenés à chercher l’information dont ils ont besoin en ligne ou par téléphone, ajoute Céline Bonneau, ce qui pénalise une partie de la population, notamment les personnes âgées.

« S'ils n'ont pas d'enfants à côté pour les aider, ils vont avoir de la difficulté à joindre ces services-là. »

— Une citation de  Céline Bonneau, présidente régionale du SFPQ pour l'Est-du-Québec

Elle demande maintenant aux partis politiques qui font campagne au Québec de se prononcer sur l'avenir des services en région.

Avec les informations de William Phénix

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !