•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Données sur le 3e lien : les adversaires de François Legault multiplient les attaques

Montage de quatre photos de chefs de partis lors d'allocutions. De gauche à droite : Éric Duhaime, Paul St-Pierre Plamondon, Gabriel Nadeau-Dubois et Dominique Anglade.

Éric Duhaime, Paul St-Pierre Plamondon, Gabriel Nadeau-Dubois et Dominique Anglade ont réagi à l'étude sur le troisième lien.

Photo : Radio-Canada

Cachotterie, mensonge, manque de transparence, les opposants du pressent le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) le pressent de rendre publiques les données sur le troisième lien. Des réactions suscitées à la suite de révélations de Radio-Canada qui dévoilaient que le consortium responsable de mener l’étude d’opportunité sur un tunnel avait livré des données exhaustives sur la faisabilité du projet il y a plus d’un an.

Le premier ministre sortant a rapidement voulu remettre le couvercle sur la marmite. C'est un intrant, ce sont des données, ce n'est pas l'étude et c'est avant la pandémie, donc avant le télétravail, donc je ne pense pas qu'elle soit d'actualité, a-t-il insisté.

Mais ses opposants politiques ne voient pas la situation de la même manière, ils insistent pour que les données soient rendues publiques avant les élections du 3 octobre afin de permettre aux citoyens de faire un choix éclairé.

« M. Legault a menti, il a menti à des millions de Québécois à plusieurs reprises. »

— Une citation de  Éric Duhaime, chef du Parti conservateur du Québec

M. Legault a des données en main, il doit les montrer à la population, a lancé le chef conservateur. On va voter dans six jours. Il y a même déjà 25 % ou presque des Québécois, le quart des Québécois qui ont déjà voté et on a toujours pas les études pour lesquelles on a payé.

Le chef du Parti québécois abonde dans le même sens. Il n'y a aucune excuse. Il nous dit : "Ah ouin, mais là c'est des études avant la pandémie". C'est pas grave, on a tous compris ça.

« Montrez-nous ce qui a été fait et ce que ça dit. Ça a été financé avec notre argent! »

— Une citation de  Paul Saint-Pierre-Plamondon, chef du Parti québécois
Un tunnel sous-marin comme lien routier entre les deux rives de la région de Québec.

Des études pour justifier un tunnel qui servirait de 3e lien sont attendues depuis longtemps.

Photo : Gouvernement du Québec

Plus de transparence

La responsabilité de François Legault et des députés caquistes de la région de Québec, c'est d'être transparents, c'est de dire aux gens toute la vérité sur ce projet-là et ensuite les gens choisiront, souligne le co-porte-parole de Québec solidaire.

« Ça suffit les cachotteries! »

— Une citation de  Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire

C'est clair qu'il cache les données, a affirmé pour sa part la cheffe libérale, Dominique Anglade. C'est inadmissible la manière dont ce dossier-là est géré. Totalement inadmissible!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !