•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un désir de changement marque le débat électoral à Nipissing Ouest

Des candidats aux élections assis à une table devant une foule.

Les organisateurs du débat ont été surpris par le nombre de personnes présentes lundi, alors que le débat organisé pour les élections provinciales au printemps dernier n'avait attiré que quelques douzaines de personnes.

Photo : CBC/Erik White

Radio-Canada

Après plus de deux ans à voir leur conseil municipal se quereller, les résidents de Nipissing Ouest qui ont assisté lundi soir au premier de deux débats électoraux organisés par la Chambre de commerce ont eu droit à un exercice très courtois.

Les quelque 200 personnes présentes dans la salle ont écouté de façon attentive et silencieuse les idées des candidats à la mairie et pour les postes de conseillers dans les quartiers 1 à 4, présentées de façon calme et posée.

J’avais pensé que ce serait un échange de propos déplacés. Et ça n'a pas été le cas, a déclaré Dan Roveda, un conseiller municipal sortant qui brigue maintenant le poste de maire.

« C’était un événement agréable et je pense qu’on a prouvé que nous pouvions travailler ensemble. »

— Une citation de  Dan Roveda, candidat au poste de maire de Nipissing Ouest

Les nouveaux venus dans l’arène politique municipale qui affrontent M. Roveda croient toutefois qu’un renouvellement complet du conseil est la meilleure solution.

Je ne suis pas mêlée aux conflits du conseil actuel, affirme la candidate à la mairie Kathleen Thorne Rochon.

Son slogan électoral est d'ailleurs Pour une communauté unie par un but commun.

Pour régler les problèmes que nous avons observés avec le conseil, ça prend un changement important et pas seulement un jeu de chaise musicale, affirme Mme Thorne Rochon.

Dan Roveda, Dave Lewington et Kathleen Thorne Rochon assis côte à côte.

Dan Roveda, Dave Lewington et Kathleen Thorne Rochon sont les trois candidats à la mairie de Nipissing Ouest.

Photo : CBC/Erik White

L’agriculteur de Lavigne Dave Lewington, qui souhaite aussi se faire élire au poste de maire, dit qu’il essayera de s’attaquer à la source des conflits qui ont mené à l’annulation de plusieurs réunions.

Les candidats ont aussi abordé des enjeux comme le logement, la toxicomanie et le développement du terrain d’une ancienne usine de pâtes et papiers, mais le climat toxique lors des réunions du conseil sortant a été le principal point de discussion.

Roch St-Louis, candidat dans le quartier 2, affirme pouvoir aider à résoudre les impasses en se présentant comme conseiller.

Si je suis élu au conseil, je ne serai jamais dans un camp particulier, et je promets de toujours me présenter à la table, a déclaré à la foule Réjean Venne, candidat dans le quartier 1.

Je promets de voter pour l'idée présentée à la table, et non pour ou contre un conseiller en particulier, a indiqué Kris Rivard, qui espère aussi se faire élire au poste de conseiller du quartier 1.

Lise Sénécal, une conseillère sortante, confie avoir songé à démissionner en raison du climat toxique, comme l'a fait Jeremy Séguin en 2020.

Les gens en ont marre et ils disent depuis deux ans que tout le monde devrait changer et je suis d'accord avec ça, a-t-elle dit.

Lise Sénécal avec son manteau d'hiver devant l'hôtel de ville de Nipissing Ouest.

Lise Sénécal est la conseillère sortante du quartier 1 de Nipissing Ouest, qui correspond au secteur sud-est de Sturgeon Falls. (archives)

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Parce qu'aucun d'entre nous n'a fait le travail qu'il est censé faire, c'est-à-dire faire passer la municipalité en premier.

Mais Mme Sénécal, qui dit ne jamais avoir peur d'exprimer ce qu'elle pense, craint que les membres du nouveau conseil ne s'attachent trop à être toujours d'accord avec leurs collègues.

Je suis inquiète pour le prochain conseil, parce que vous pouvez avoir un conseil très calme et tout, mais cela ne signifie pas que ce sera mieux, a-t-elle déclaré.

Une boîte de scrutin.

Le vote se fait principalement par la poste à Nipissing Ouest, mais les électeurs peuvent aussi déposer leur bulletin en personne à l'hôtel de ville.

Photo : CBC/Erik White

Michel Gervais, un électeur de Sturgeon Falls et un modérateur du Groupe d’action Nipissing Ouest sur Facebook, souhaiterait que les candidats parlent davantage de ce qu'ils feront, plutôt que revenir constamment sur ce que le dernier conseil n'a pas fait.

Il y a peu de substance. On se concentre pas mal juste sur les problèmes du conseil, a-t-il dit.

Avec les informations d'Erik White de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !