•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Refonte du programme albertain de permis de conduire progressif au printemps

Une jeune conductrice souriante assise au volant d'une voiture montre sa clé d'auto.3567

Selon la province, les changements au programme d'obtention des permis de classe 4, 5 et 6 permettront de réduire la bureaucratie et les frais qui y sont associés.

Photo : iStockPhoto / asiseeit

Radio-Canada

Le gouvernement albertain fait d'importants changements au programme de permis de conduire progressif, qui existe depuis 19 ans.

Dès le printemps prochain, l'examen pratique de conduite pour obtenir le permis des classes 5 et 6 ne sera plus obligatoire pour les Albertains qui auront passé leur période de probation de 24 mois avec succès, annonce la province dans un communiqué.

À l'heure actuelle, les Albertains qui souhaitent remplacer leur permis d'apprenti conducteur par un permis valide de la classe 5 ou 6 doivent passer un second test après avoir conduit durant la période de probation avec un accompagnateur autorisé.

Les permis de classe 5 sont les permis pour les véhicules de particuliers et les permis de classe 6 sont ceux pour les deux-roues motorisés, comme les cyclomoteurs.

L'objectif de ces changements est de réduire la bureaucratie et de réduire les dépenses des Albertains et des entreprises sans réduire [la sécurité routière], dit le ministre des Transports, Prasad Panda, dans le communiqué.

L’épreuve de conduite pratique coûte 150 $, mais, depuis que le programme a été instauré en 2003, de nombreux conducteurs qui avaient fait leur période de probation ne le passaient pas, tout en obtenant quand même leur permis de conduire régulier.

Prasad Panda ajoute que 65 % des personnes ayant suivi le programme de permis de conduire progressif ces cinq dernières années n’ont pas réussi cette épreuve.

En Alberta, près de 700 000 personnes ont obtenu leur permis de conduire en suivant ce programme. Certaines ne sont plus très jeunes. Elles sont dans la quarantaine, précise le ministre.

Cependant, lorsque les nouveaux conducteurs de véhicules ou de deux-roues feront preuve de négligence accumulent des points d'inaptitude ou recevront une contravention pour conduite dangereuse au cours de la dernière année de leur période de probation, celle-ci sera prolongée d'une année supplémentaire.

Par ailleurs, le test de conduite supplémentaire pour obtenir le permis de classe 4 pour les véhicules commerciaux tels que les ambulances, les taxis et autobus scolaires n’est plus obligatoire.

Le test théorique, l’examen de la vue et l’évaluation médicale seront, par contre, toujours requis pour obtenir ce permis, précise le ministère des Transports.

Selon la province, un grand nombre de personnes avaient demandé l’élimination de ces épreuves de conduite lorsqu’elles ont été sondées à ce sujet en 2019.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !