•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Netflix lance son propre studio de jeux vidéo

L'interface des jeux Netflix est présentée sur différents formats d'écran.

Netflix permet à ses membres de télécharger une panoplie de jeux mobiles.

Photo : Netflix

Radio-Canada

Le géant de la diffusion en continu Netflix franchit une nouvelle étape de son ascension dans le secteur vidéoludique en ouvrant son premier studio à Helsinki, en Finlande.

Après avoir acquis les studios de jeux vidéo Next Games, Night School et Boss Fight Entertainment dans les dernières années, Netflix instaure une nouvelle entité à l’interne. L’objectif : ne plus avoir à compter uniquement sur des équipes tierces.

Netflix souhaite ainsi créer des jeux originaux de classe mondiale, sans publicité ni achat intégré. Aucun détail sur les jeux eux-mêmes n’a été révélé pour le moment et l’entreprise ne prévoit pas de sorties officielles avant des années.

Marko Lastikka, qui a déjà travaillé pour les studios Zynga et EA, sera le directeur du projet.

Plusieurs jeux en développement

Cette nouvelle survient au lendemain que Netflix a annoncé devoir reporter pour une deuxième fois la sortie de Oxenfree II, développé par les studios Night School.

Ce jeu, qui est la suite du titre à succès d’aventure et d’horreur lancé en 2016, était initialement prévu pour 2021, mais la société avait reporté la sortie au début de 2022 quelques mois après l’annonce. Elle est maintenant prévue en 2023.

Depuis novembre 2021, Netflix offre une sélection de jeux mobiles téléchargeables aux personnes abonnées à son service. Ces dernières peuvent notamment s’amuser dans l’univers de Stranger Things, série de science-fiction très populaire de la plateforme.

La société travaille également sur des jeux inspirés de ses succès La casa de papel et Le jeu de la dame (Queen’s Gambit).

Avec quelque 220 millions d’adeptes dans le monde, Netflix demeure en tête des plateformes de diffusion, devant Disney+ et Prime Vidéo.

Avec les informations de CNET, Engadget, et The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !