•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le film acadien Notre Dame de Moncton sera diffusé en ouverture du 36e FICFA

Laurie Gagné joue le rôle d'Anna, dans le film Notre Dame de Moncton.

Laurie Gagné joue le rôle d'Anna, dans le film Notre Dame de Moncton.

Photo : Gracieuseté : Bellefeuille Productions

Radio-Canada

Le film acadien Notre Dame de Moncton sera diffusé en première mondiale à l’ouverture du 36e Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA).

Réalisé par Denise Bouchard, scénarisé par Mélanie Léger et produit par Bellefeuille Production, Notre Dame de Moncton raconte l’histoire d’Anna, jouée par Laurie Gagné, qui se prépare à renouer avec Jason (Thomas Lapointe), le fils qu’elle a placé en adoption il y a près de 20 ans.

Par un concours de circonstances, Anna se réfugie clandestinement dans le sous-sol de la maison d’un couple âgé. Un événement dramatique vient tout bousculer et force Anna à tisser une relation impromptue avec Victorine (Louise Turcot).

Louise Turcot est devant un mur de briques.

Louise Turcot

Photo : Bertrand Calmeau

Avec Notre Dame de Moncton comme coup d'envoi, les artistes du cinéma d'ici sont à l'honneur. C'est une grande fierté de pouvoir célébrer ce long-métrage de fiction entièrement tourné à Moncton avec une équipe majoritairement du Nouveau-Brunswick , s’est réjoui Dominique Léger, responsable de la programmation du FICFA.

Denise Bouchard interpellée par le scénario

La réalisatrice Denise Bouchard a indiqué que le scénario de l'autrice Mélanie Léger l’avait interpellée par la finesse de l’histoire, les personnages et par le fait que ça se passe à Moncton.

« Sachant que nous avons peu l'occasion de faire un long-métrage de fiction en Acadie, je me sens privilégiée de réaliser un tel projet. »

— Une citation de  Denise Bouchard, réalisatrice de Notre Dame de Moncton

C’est le deuxième projet de ce type de la réalisatrice à être montré en ouverture du festival, après Pour mieux t’aimer, co-réalisé avec Gilles Doiron, en 2019.

La scénariste Mélanie Léger, une habituée du festival, s’est dite honorée de voir son travail prendre vie.

Je considère que c’est un privilège de faire monter son scénario aujourd’hui , estime-t-elle, en ajoutant que Denise Bouchard l’a amené plus loin qu’elle ne l’avait imaginé.

La soirée d’ouverture du 36e Festival international du cinéma francophone en Acadie aura lieu le jeudi 10 novembre à 20 h au Théâtre Capitol de Moncton.

D’autres longs et moyens-métrages acadiens en vedette

En plus de ce film d’ouverture, le FICFA présentera les documentaires L’ordre secret, de Phil Comeau, Croque mort : c’est beau la vie!, de Georges Hannan, tous deux produits par l’Office national du film (ONF), ainsi que Lettre d'amour à Léopold L. Foulem, réalisé par Renée Blanchar et produit par Ça tourne Productions.

De gauche à droite : L'ordre secret (gracieuseté ONF) | Croque mort : c'est beau la vie! (gracieuseté ONF) | Lettre d'amour à Léopold L. Foulem (gracieuseté Ça tourne Productions)

De gauche à droite : L'ordre secret (gracieuseté ONF) | Croque mort : c'est beau la vie! (gracieuseté ONF) | Lettre d'amour à Léopold L. Foulem (gracieuseté Ça tourne Productions)

Photo : Gracieuseté

La directrice générale du FICFA, Mélanie Clériot, parle d’une programmation qui met les artistes locaux en lumière.

Présenter les histoires d’ici, cela fait partie de notre ADN en tant que festival. Car qui pourrait mieux raconter ce qui touche l’Acadie que des cinéastes qui vivent ces réalités! C’est surtout cela, la force du cinéma , pense-t-elle.

Le 36e FICFA a lieu du 10 au 18 novembre. La programmation complète sera dévoilée le mardi 18 octobre au Centre culturel Aberdeen de Moncton. Les billets seront disponibles sur le site web du FICFA à une date ultérieure.

Le FICFA a pour mission de promouvoir et de rendre accessible le cinéma de la Francophonie internationale aux francophones et francophiles de l’Atlantique tout en faisant connaître le cinéma acadien en Acadie et dans la Francophonie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !