•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort d’Elisabeth Salm : la défense remet en question les détails d’une visite de l’accusé

Tyler Hikoalok marche dans la rue.

Tyler Hikoalok, dans une photo prise par la police d’Ottawa avant son arrestation en mai 2018. La photo a été présentée comme preuve lors du procès.

Photo : Fournie par la Cour supérieure de justice de l’Ontario, comme preuve

Radio-Canada

Les avocats de Tyler Hikoalok ont soulevé des questions concernant les souvenirs des témoins qui ont décrit la visite de leur client le jour où Elisabeth Salm a été battue mortellement en 2018.

L’avocat de la défense Michael Smith a contre-interrogé, lundi après-midi, Ron Destiné, un conseiller jeunesse qui travaillait à l’école privée Debbie Campbell Learning Academy, au sujet de l’étendue de sa relation avec Tyler Hikoalok.

Tyler Hikoalok, arrêté et accusé en mai 2018 à l’âge de 18 ans et qui a maintenant 22 ans, a plaidé non coupable de meurtre au premier degré dans la mort d’Elisabeth Salm.

Mme Salm a été retrouvée, le 24 mai 2018, grièvement blessée et inconsciente sur le sol de la salle de lecture de la Science Chrétienne, où elle travaillait, sur l’avenue Laurier Ouest à Ottawa. Elle a succombé à ses blessures à l’hôpital le jour suivant.

Une femme debout dans un téléphérique.

Elisabeth Salm est décédée à l'âge de 59 ans (archives).

Photo : Facebook

Tyler Hikoalok a fréquenté l’école privée Debbie Campbell Learning Academy entre 2015 et 2018, a entendu le tribunal. Cette école accueille des jeunes qui reçoivent des traitements en santé mentale ou qui ont de la difficulté à fonctionner normalement dans un environnement scolaire ordinaire, selon le site Internet de celle-ci.

Devant la cour, le témoin Ron Destiné a raconté que Tyler Hikoalok lui avait dit, le mercredi 23 et le jeudi 24 mai 2018, qu’il maintenait ses visites régulières du mercredi à un studio où il enregistrait de la musique hip-hop.

L’avocat de la défense Michael Smith s’est référé à la retranscription de l’entrevue de la police avec Ron Destiné du 4 juin 2018, au cours de laquelle M. Destiné a déclaré qu’il ne se souvenait pas du nom de famille de l’accusé, Tyler Hikoalok, et qu’ils n’avaient parlé que cinq minutes le jour de l’infraction présumée.

Me Smith l’a aussi interrogé sur la longueur et la qualité de leur interaction du 24 mai en disant que M. Destiné avait dit à la police qu’ils n’avaient parlé que de façon intermittente pendant cinq minutes et qu’il s’agissait d’une petite conversation.

Questions au sujet d’une intoxication

Par ailleurs, Ron Destiné a convenu qu’il n’avait aucune preuve que Tyler Hikoalok s’était rendu au studio ni avec qui il était, ni combien de temps il y avait passé ou s’il avait consommé de la drogue ou de l’alcool là-bas.

Selon M. Destiné, Tyler Hikoalok lui avait dit qu’il avait perdu son iPod dans l’autobus lorsqu’il lui a demandé de lui montrer son plus récent enregistrement en 2018.

Un agent de la police d’Ottawa a témoigné la semaine dernière que Tyler Hikoalok lui avait dit au moment de son arrestation : J’étais complètement saoul il y a quelques jours (...) Je ne savais pas que j’avais tué quelqu’un... Je me suis réveillé sur le trottoir.

Tyler Hikoalok reçoit un prix.

Tyler Hikoalok a été arrêté et accusé à l'âge de 18 ans (archives).

Photo : tr1bemusic.com)

Toutefois, Ron Destiné a dit qu’il ne croyait pas que Tyler Hikoalok était sous l’influence de l’alcool lorsqu’il a visité l’école le 24 mai 2018. L’avocat de la défense a laissé entendre que, lorsqu'il remarquait que Tyler Hikoalok sous l’influence de l’alcool, ce n’était que lorsque l'accusé lui parlait de quelque chose.

Ashley Potter, qui était directrice de programmes à l’époque, a dit au tribunal qu’il se rappelait avoir fait une recette de calzones avec Tyler Hikoalok dans le cadre du programme de dîner à l’école le 24 mai 2018. Elle a dit que l’accusé s’était fait un devoir de venir pour dîner ce jour-là, car les calzones étaient l’un de ses plats préférés.

Mme Potter a ajouté qu’elle entretenait une bonne relation avec Tyler Hikoalok et qu’il s’est ouvert aux adultes qui étaient impliqués dans le programme pendant son temps là-bas. Il a fini par plaisanter avec eux et à partager sa musique avec fierté.

Tyler Hikoalok ne s’intéressait pas au milieu scolaire et sa présence est devenue sporadique après son 18e anniversaire en janvier 2018, mais le programme l’accueillait de nouveau.

Pendant l’interrogatoire de la Couronne, Mme Potter a indiqué n’avoir rien observé d’inhabituel avec Tyler Hikoalok lors de leur interaction du 24 mai 2018 – aucun comportement hors de l’ordinaire ni de signe d’intoxication.

Toutefois, pendant le contre-interrogatoire, Mme Potter a dit qu’il était possible qu’elle n’ait pas remarqué de signes d’intoxication et qu’elle n’avait pas de cadre de référence en ce sens pour Tyler Hikoalok. Je l’avais manqué par le passé avec d’autres élèves, a dit Ashley Potter.

L’avocat de la défense Brook Laforest a laissé entendre qu’il était possible qu'Ashley Potter confonde ce jour-là, il y a quatre ans, avec une autre occasion où Tyler Hikoalok l’avait aidé dans la cuisine.

Non, a-t-elle répondu, j’ai un souvenir particulier de lui dans la cuisine ce jour-là.

La juge de la Cour supérieure de l’Ontario Anne London-Weinstein préside le procès devant jury au palais de justice sur la rue Elgin, à Ottawa.

Avec les informations de Matthew Kupfer de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !