•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après avoir ravagé Cuba, l’ouragan Ian menace la Floride

Des poteaux électriques tombés bordent une rue.

Des poteaux électriques tombés bordent une rue après que l'ouragan Ian a frappé Pinar del Rio, à Cuba, le mardi 27 septembre 2022.

Photo : Associated Press / Ramon Espinosa

Agence France-Presse

L'ouragan Ian a ravagé mardi l'ouest de Cuba sans faire de victimes mais laissant derrière lui d'innombrables scènes de désolation, avant de mettre le cap vers la Floride, où habitants et autorités étaient en alerte face à un phénomène « extrêmement dangereux ».

L'ouragan Ian s'éloigne du territoire national, mais ses effets destructeurs persistent, a tweeté la Défense civile cubaine, dans un appel à la prudence, après le passage de l'ouragan. Son centre a quitté le territoire cubain à 9 H 50 aux environs de Puerto Esperanza, selon l'Institut de météorologie de Cuba (Insmet).

Le Centre national des ouragans (NHC) américain a prévenu dans son bulletin de 17 H que l'ouragan, de catégorie 3, allait s'approcher de la côte ouest de la Floride comme un ouragan intense extrêmement dangereux.

Ian, qui a touché terre aux premières heures du matin dans la province de Pinar del Rio, à l'ouest de Cuba, se trouvait mardi après-midi à 375 kilomètres de Sarasota, en Floride, et avançait, avec des vents soutenus de 195 km/h, à une vitesse de 17 km/h.

Aucune victime n'est pour l'heure à déplorer, selon les autorités cubaines, mais les vents violents et les pluies intenses persistaient dans l'ouest de l'île où l'ouragan a semé la désolation dans plusieurs localités, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Un homme transporte deux enfants sous la pluie.

Un homme transporte deux enfants sous la pluie après que l'ouragan Ian a frappé Pinar del Rio, à Cuba, le mardi 27 septembre 2022.

Photo : Associated Press / Ramon Espinosa

Des rafales à 208 km/h

Sur la route de San Juan y Martinez, à 190 km de La Havane, la province de Pinar del Rio, où se trouvent la plupart des plantations de tabac du pays, a été durement touchée. Les cultures ont été inondées, des arbres déracinés et des fils électriques jonchaient le sol.

Je ne sais pas ce que nous allons faire cette saison, se lamente Yuslan Rodriguez, un cultivateur de tabac de 37 ans, dont la plantation, tout comme d'autres, a été détruite.

Des rafales de vent ont atteint 208 km/h à San Juan y Martinez.

Le président Miguel Diaz-Canel a visité mardi la zone la plus touchée à Pinar del Rio. Les dégâts sont importants, a-t-il déclaré sur Twitter, assurant que de l'aide avait été envoyée.

Ian a touché Cuba à 4 H 30 dans la localité de La Coloma, un village de pêcheurs de la province de Pinar del Rio – à 190 km de La Havane –, avant de traverser l'île du sud au nord, laissant sur son passage maisons effondrées, toits arrachés et cultures inondées.

Quelque 40 000 personnes ont été évacuées dans cette province et les dégâts sont considérables, a indiqué la responsable du Parti communiste local, Yamilé Ramos.

Une femme traverse une rue vide lors du passage de l'ouragan Ian à La Havane.

Une femme traverse une rue vide lors du passage de l'ouragan Ian à La Havane, Cuba, tôt le mardi 27 septembre 2022.

Photo : Associated Press / Ismael Francisco

Cela a été apocalyptique, un véritable désastre, a témoigné sur Facebook Hirochi Robaina, propriétaire de Finca Robaina, une prestigieuse plantation de tabac fondée en 1845, à une trentaine de kilomètres de San Juan y Martinez.

Lundi soir, les provinces de Pinar del Rio et Artemisa, ainsi que l'île de la Juventud, située à 340 km au sud de La Havane, avaient été placées en alerte maximale par la Défense civile cubaine.

Avant de toucher terre, Ian s'était renforcé en ouragan majeur de catégorie 3 sur l'échelle de Saffir-Simpson, graduée jusqu'à 5.

Dans la capitale, où vivent 2,1 millions de personnes, deux maisons se sont partiellement effondrées, selon Alexis Acosta, l'intendant du quartier de la vieille Havane.

La Floride en état d'alerte

Le centre de Ian devrait se déplacer sur le sud-est du golfe du Mexique dans quelques heures, passer à l'ouest de l'archipel des Keys au sud de la Floride, puis s'approcher de la côte ouest de la Floride [...] mercredi et mercredi soir, a précisé le NHC.

L'état d'urgence a été décrété dans toute la Floride et les autorités multipliaient les préparatifs.

« Certaines des modélisations effectuées prévoient maintenant un atterrissage au sud de la baie de Tampa [...] Dans certaines zones, il y aura des inondations catastrophiques et des vagues de tempête mortelles" »

— Une citation de  Ron DeSantis, gouverneur de la Floride

Le gouverneur, Ron DeSantis, a demandé aux habitants de faire des provisions et se préparer à des coupures de courant, tout en mobilisant 7000 membres de la Garde nationale.

Deux personnes remplissent des sacs de sable.

Un père et son fils remplissent des sacs de sable sur une plage de Tampa, en Floride, en prévision du passage de l’ouragan Ian.

Photo : Reuters / SHANNON STAPLETON

Le président américain Joe Biden a approuvé une aide d'urgence fédérale pour 24 des 67 comtés de Floride.

Mon administration est en alerte et en action pour aider le peuple de Floride, a-t-il assuré. Des moyens aériens tels que des hélicoptères sont notamment prêts à intervenir, a précisé le porte-parole du Pentagone, le général Pat Ryder.

À Tampa, des employés de la mairie remplissaient mardi des sacs de sable qu'ils distribuaient gratuitement à travers la ville. Les autorités ont ordonné des évacuations dans les zones les plus vulnérables, situés à proximité de l'océan.

La NASA, l'agence spatiale américaine, a renoncé au décollage prévu mardi de sa nouvelle méga-fusée pour la Lune, depuis le centre spatial Kennedy situé dans cet État du sud des Etats-Unis.

Ian succède à l'ouragan Fiona, qui a ravagé samedi la côte atlantique du Canada, faisant trois morts, après les Caraïbes la semaine dernière où sept personnes avaient péri.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !