•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pondération des examens de diplôme abaissée à 20 % en Alberta

Une classe vide remplie de pupitres.

La pondération des examens de diplôme retournera à 30 % en 2023-2024 (archives).

Photo : CBC/Evan Mitsui

Le gouvernement de l’Alberta baisse la pondération des examens de diplôme à 20 % pour la présente année scolaire. La pondération sera rétablie à 30 % pour l’année scolaire 2023-2024.

Par communiqué de presse, la ministre de l’Éducation de l’Alberta, Adriana LaGrange, a indiqué que le gouvernement veut alléger la charge de travail des élèves de douzième année après les répercussions de la pandémie.

La décision a été prise après avoir rencontré plus de 40 autorités scolaires de la province.

« Nous apportons ce changement temporaire pour faciliter la vie des élèves et promouvoir leur santé mentale », a déclaré la ministre.

Scott Morrison, président du College of Alberta School Superintendents (CASS), salue la décision du gouvernement d’abaisser la pondération des examens.

« Cette décision reflète la recommandation d’un comité ad hoc de CASS effectuée durant la pandémie, et une approche équilibrée entre un retour à la normale et le respect des besoins sociaux et émotifs des élèves ».

Les élèves de douzième année doivent passer des examens de diplôme dans différentes matières comme les mathématiques, les sciences ou encore la biologie.

Pas suffisant, selon des enseignants

L’Association des enseignants de l’Alberta (ATA) est favorable à la décision du gouvernement, mais la juge insuffisante.

Par communiqué de presse, l’ATA précise que la réduction de la pondération des examens de diplôme n’est qu’une mesure palliative.

Pour réellement remédier à la situation laissée par la pandémie, le gouvernement doit améliorer les conditions d’apprentissage des élèves : des classes plus petites, plus de soutien aux élèves, des enseignants et des assistants en éducation supplémentaires, et rendre les diplômes facultatifs.

Le gouvernement avait annulé les examens de diplômes justement en raison de la pandémie en 2020. Les élèves pouvaient toutefois décider de passer l’examen, sous certaines conditions s’ils le souhaitaient.

En 2015, l’Alberta avait fait passer la pondération des examens de diplômes de 50 % à 30 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !