•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À nouveau financé, le journal étudiant L’Orignal déchaîné pourra poursuivre ses activités

Trois piles de journaux sur une table.

L'Orignal déchaîné a été publié pour la première fois en 1987.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

Radio-Canada

L’Association des étudiantes et étudiants francophones (AEF) de l’Université Laurentienne continuera de financer le journal étudiant L’Orignal déchaîné. La « réconciliation » entre le regroupement associatif et l’équipe de la publication met fin à un conflit qui a éclaté cet été.

Selon la nouvelle entente conclue entre les deux parties, le journal créé en 1987 continuera de recevoir la somme d’argent que lui versait l’AEF depuis ses débuts.  

Même si le journal est une entité distincte de l’AEF, cette dernière lui versait habituellement 10 $ par étudiant membre de l’association. L’argent provient des frais accessoires que paient les étudiants en début d’année en même temps que leurs frais de scolarité. 

En juillet, l’AEF avait décidé de mettre fin à cette entente, estimant que sa mission ne concordait plus avec celle du journal et que le mandat de celui-ci était devenu communautaire plutôt que de se limiter aux intérêts des francophones de l’Université Laurentienne. 

Le vice-président politique de l’AEF, Nawfal Sbaa, explique que depuis, un comité de réconciliation de trois personnes représentant à la fois L’Orignal déchaîné et l’AEF a été mis sur pied pour régler le différend, ce qui a permis une réconciliation.

Il y aura un rétablissement du financement, affirme M. Sbaa en entrevue lundi à Radio-Canada. 

Il refuse toutefois de dévoiler les détails de la nouvelle entente, mais assure qu’ils seront rendus publics prochainement.

Soulagement pour l’équipe du journal

Le rédacteur en chef de L’Orignal déchaîné, Olivier Bonin-Ducharme, se réjouit du fait que les deux parties aient finalement tourné la page, car l’enjeu était de taille, souligne-t-il. 

« Le futur de L’Orignal aurait été certainement en question. La communauté universitaire et étudiante du Grand Sudbury aurait perdu un autre journal tout aussi militant pour la francophonie à l’Université.  »

— Une citation de  Olivier Bonin-Ducharme, rédacteur en chef de L’Orignal déchaîné

J’avais peur un peu, surtout pour deux organisations francophones universitaires qui ne s’entendent pas. On est plus forts quand on est unis et quand on s’entend sur des choses. Donc je suis content qu’on ait pu résoudre ce petit conflit-là, note-t-il. 

Dans un communiqué publié le 20 juillet par l’AEF, cette dernière indiquait qu’elle estimait ne plus être en droit de continuer à collecter de la part des étudiants de l’argent pour un journal communautaire

L’équipe du journal a-t-elle reçu l’assurance qu’une telle situation ne se reproduirait plus?

Je trouve que l’entente qu’on a réussi à formuler nous convient et je ne prévois pas de malentendus dans le futur, répond M. Bonin-Ducharme. 

La présidente de l’AEF destituée

La direction de l’AEF compte un membre de moins par rapport au moment de l’annonce de rupture du financement. 

Quelques mois à peine après son élection, l’ex-présidente Hemliss Konan a été destituée le 29 août après un vote unanime du conseil des délégués de l’association. 

Dans un courriel envoyé aux membres de l’AEF dont Radio-Canada a obtenu copie, ledit conseil indique que la décision a été prise conformément à l’article 5.3.1.1.5 de la constitution de l’AEF

Cet article prévoit la destitution d’un membre du conseil des délégués qui agit au nom de l’AEF sans consultation adéquate avec les membres.

Questionné à plusieurs reprises à ce sujet, le vice-président politique de l’AEF, Nafwal Sbaa, indique que le conflit avec L’Orignal déchaîné n’était pas la cause directe de la destitution de Mme Konan. 

Il refuse également de confirmer que ce dossier n’a pas joué de rôle dans la décision, soulignant que la réunion du conseil des délégués s’est déroulée à huis clos. 

Avec les informations de Bienvenu Senga

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !