•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident de voiture mortel à Lochaber : la communauté sous le choc

Une dépanneuse tire un véhicule lourdement endommagé.

Les autorités remorquent un des véhicules accidentés, après le départ des enquêteurs de la Sûreté du Québec.

Photo : Radio-Canada / Julien David-Pelletier

Des résidents de la petite municipalité de Lochaber et de Saint-André-Avellin, en Outaouais, sont ébranlés lundi au lendemain d’un accident de la route qui a fait une victime, une adolescente de 16 ans, et blessé trois personnes.

L'accident s'est produit sur la montée du Gore à Lochaber, près de Thurso. Mais à Saint-André-Avellin, où la famille de la victime est établie, la communauté est sous le choc.

La famille de la jeune victime est bien connue et appréciée au sein de sa communauté, affirme le maire, Jean-René Carrière.

« Je pense qu’il n’y a pas de pire souffrance que de perdre un enfant. »

— Une citation de  Jean-René Carrière, maire de Saint-André-Avellin

La sensibilisation et l’éducation sont la base pour éviter de telles tragédies, selon M. Carrière. Il croit qu'il faut persévérer et continuer de parler aux jeunes pour leur expliquer les dangers de la route.

Une voiture se retrouve sur une dépanneuse.

Un conducteur de 17 ans a perdu le contrôle de son véhicule à bord duquel se trouvaient trois passagers, tous mineurs eux aussi.

Photo : Radio-Canada / JULIEN PELLETIER-DAVID

Le maire de Lochaber Canton, Alain Gamache a appris la triste nouvelle dimanche soir.

Chaque événement tragique comme le décès de la jeune femme de 16 ans a le potentiel d’affecter toute la communauté, croit l'élu.

Selon lui, ce genre d’accident a un impact sur plusieurs personnes. Par exemple, les pompiers volontaires et les ambulanciers qui étaient présents dimanche ne pourront jamais oublier la scène, estime M. Gamache.

L’école Louis-Joseph-Papineau en deuil

La victime a terminé son secondaire en juin dernier à l'école Louis-Joseph-Papineau, à Papineauville. Elle était bien connue de tout le monde à l’école, selon la directrice adjointe, Linda Lacoste.

Pour venir en aide aux adolescents de l’établissement scolaire qui ont été affectés par les événements, la direction indique que l’école et le Centre de service scolaire au Cœur-des-Vallées ont mis en place une équipe d’intervention psychosociale.

La montée du Gore, sécuritaire?

Martin Maurier a croisé les adolescents quelques minutes avant la tragédie.

Il se pose maintenant la question : est-ce que la montée du Gore à Lochaber est sécuritaire?

La limite est de 70 kilomètres par heure dans ce secteur. Sa femme et lui passent régulièrement à cet endroit et sont d'avis que c’est un chemin dangereux.

Il y a beaucoup de courbes, et selon M. Maurier, il serait préférable de conduire à 50 km/h.

Quand il a croisé les véhicules des jeunes allant à toute vitesse, et qui semblaient faire une course, selon son témoignage, il espérait qu’ils ralentissent pour éviter le pire. Malheureusement, ça n’a pas été le cas.

L’enquête se poursuit

Radio-Canada était sur les lieux, lundi après-midi, et a rencontré la mère du conducteur de 17 ans. Elle met l'accident sur le compte de l'inexpérience de son fils, qui venait d'avoir son permis.

Un ruban orange de la Sûreté du Québec bloque une portion du rang sur lequel s'est produit l'accident à Locher. Sur le ruban, on peut y lire « accès interdit » et « Info-Crime ».

La Sûreté du Québec a utilisé des drones pour faire la reconstitution complète de la scène de l'accident.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Du côté de la Sûreté du Québec (SQ), des prélèvements sanguins du conducteur seront analysés pour vérifier s'il a conduit sa voiture avec les facultés affaiblies, a précisé Béatrice Dorsinville, porte-parole de la SQ.

Des reconstitutionnistes de la SQ se sont rendus sur les lieux afin d'analyser la scène et faire la lumière sur cet incident.

Pour l'instant, personne n'a été arrêté.

Avec les informations de Julien David-Pelletier.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.