•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chandler : le CSS René-Lévesque confirme avoir trouvé un enseignant de français

Un enseignant est assis sur son bureau et montre des choses au tableau. Des élèves sont assis en classe et écoutent.

Cette situation affectait une soixantaine d’élèves de 2e secondaire (archives).

Photo : iStock / skynesher

Les élèves de la polyvalente Mgr-Sévigny de Chandler qui étaient privés de cours de français faute d’avoir un enseignant qualifié pour les leur offrir pourront commencer leurs classes dès cette semaine, soit environ trois semaines après la rentrée scolaire.

À l’émission Bon pied, bonne heure mardi, la direction du Centre de services scolaire (CSS) René-Lévesque disait espérer régler cette situation avant la fin de la semaine dernière, ce que cet organisme est parvenu à faire.

Le CSS René-Lévesque a confirmé vendredi que l'analyse des candidatures reçues à l’interne et à l’externe a mené à l’embauche d’un enseignant en mesure de prendre en charge dès lundi la soixantaine d’élèves de 2e secondaire affectés par la suspension des cours de français.

Louis Bujold lors d'une entrevue accordée virtuellement à Radio-Canada.

Louis Bujold lors d'une entrevue accordée virtuellement à Radio-Canada (archives)

Photo : Radio-Canada

On est très heureux, se réjouit le directeur général du CSS, Louis Bujold. C’est, de plus, un enseignant légalement qualifié qui a tout ce qu’il faut, au chapitre de son brevet d’enseignant, pour offrir la formation, ajoute le gestionnaire.

« Ce qu’on confirme, c’est qu’en date d’aujourd’hui, l’ensemble des élèves du centre de services scolaire ont un enseignant titulaire de leur classe. »

— Une citation de  Louis Bujold, directeur général du Centre de services scolaire René-Lévesque

Ce qu’il va nous rester à pourvoir, c’est un poste en orthopédagogie à raison de six heures par semaine, ajoute M. Bujold.

La nouvelle a été communiquée aux parents des élèves concernés vendredi dernier en avant-midi. Je pense que les gens étaient très heureux, note M. Bujold.

Le directeur général explique que la direction d’établissement fera un suivi serré auprès des deux classes qui n’avaient pas reçu de cours de français depuis la rentrée scolaire.

M. Bujold assure que des ressources complémentaires seront aussi déployées afin de prêter main-forte au professeur qui entre dans ses nouvelles fonctions lundi, et ce, dans le but de rattraper le temps perdu.

Le problème constaté à l'école secondaire de Chandler s’est invité dans la campagne électorale puisqu’il a été déploré, en conférence de presse, par le candidat péquiste dans Bonaventure, Alexis Deschênes, le 19 septembre dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !