•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’artiste Florent Cousineau condamné à 30 mois de prison

Florent Cousineau.

Le sculpteur Florent Cousineau a agressé sexuellement une jeune femme au milieu des années 80.

Photo : Radio-Canada

Le sculpteur Florent Cousineau est condamné à 30 mois de détention pour avoir agressé sexuellement une jeune femme au milieu des années 80.

L'artiste de 72 ans espérait éviter la prison puisque son avocate avait proposé de le soumettre à une simple probation. Il s'est même présenté au palais de justice sans effets personnels, en prévision d'une éventuelle incarcération.

La poursuite avait pourtant réclamé trois ans de détention pour les gestes qu'il a posés envers une jeune femme de 18 ans, à l'époque.

Celle-ci s'était présentée chez Cousineau dans l'espoir de voir son fils, dont elle était toujours amoureuse, après avoir été en relation avec lui pendant quelques mois.

En l'absence de son fils, Florent Cousineau a offert un massage à son ex-belle fille, qui a accepté.

Agression

Elle s'est dénudée avant de s'installer sur le ventre, sur un futon. Cousineau, nu, s'est alors couché sur elle avant de la pénétrer.

La victime a attendu la fin de l'agression, avant de partir, sans échanger un mot avec l'artiste.

Au procès, le sculpteur a prétendu que la jeune femme avait elle-même amorcé les rapports, ce que le juge a rejeté.

Le juge Christian Boulet a aussi statué que le sculpteur méritait une peine d'emprisonnement, en raison des conséquences du crime sur la victime.

Tu m'as piégée. Tu as profité de ma grande vulnérabilité, et de ma naïveté, avait d'ailleurs témoigné la victime, lors des observations sur la peine.

Artiste de renom

Florent Cousineau a réalisé plusieurs œuvres urbaines bien en vue à Québec.

Il a notamment conçu La Falaise apprivoisée qui orne un immeuble et son stationnement au bas de la côte d'Abraham.

L'œuvre est constituée d'immenses plaques d'acier brunes et ondulées.

«La Falaise apprivoisée» orne un immeuble et son stationnement au bas de la côte d'Abraham (archives).

Photo : Radio-Canada

L'avocate de l'artiste, Me Susan Corriveau, avait plaidé que la médiatisation abondante de l'affaire militait pour une peine plus clémente.

Elle a soulevé que cette médiatisation a fait perdre à Cousineau de nombreux contrats lucratifs, tout en l'empêchant d'en obtenir de nouveau.

Le juge Boulet a rejeté ces prétentions.

Au-delà de la médiatisation, je suis d'avis que c'est d'abord sa condamnation qui a entraîné ces conséquences négatives et fâcheuses pour lui, a indiqué le magistrat.

En appel

À la sortie de la salle d'audience, Me Corriveau a annoncé aux médias qu'elle comptait en appeler de la condamnation de 30 mois.

Elle conteste également le verdict et entend demander la libération de son client en attendant que la Cour d'appel se penche sur ce dossier.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.