•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaëlle Ghesquière : 25 ans à photographier les Rolling Stones

Mick Jagger sur scèene en noir et blanc, avec des ombres sur un mur derrière lui.

La photographe française Gaëlle Ghesquière a eu l'occasion d'immortaliser les Rolling Stones à plusieurs reprises.

Photo : Instagram/Gaëlle GHESQUIERE

Radio-Canada

Elle a consacré 25 ans de sa vie à immortaliser sur pellicule les plus grandes vedettes du rock. Dans un livre paru cet été pour les 60 ans des Rolling Stones, la photographe française Gaëlle Ghesquière retrace les moments marquants du groupe mythique en 250 clichés.

Publié chez Plon, le livre intitulé The Rolling Stones regroupe photos, témoignages et anecdotes inédites des interprètes de (I Can’t Get No) Satisfaction et de Start Me Up, dédicacé par nul autre que le chanteur Mick Jagger.

Il s’agit du dernier d’une série de livres photo de Gaëlle Ghesquière mettant en vedette Chuck Berry, Lou Reed ou encore David Bowie.

Pourtant, rien ne la prédestinait à une telle carrière. Étudiante en lettres, intéressée par le parler Wallon-Picard, c’est un stage dans un magazine français en 1995 qui l’a finalement propulsé vers le monde du spectacle.

Comme ils ne payaient pas les stagiaires, ils m’ont dit "que veux tu?" Et j’ai dit : "j’aimerais bien aller à un concert", explique-t-elle en entrevue avec Radio-Canada.

« J’ai voulu aller aux concerts gratuits à la base, parce que j’étais étudiante. »

— Une citation de  Gaëlle Ghesquière, photographe

Ils m’ont fait un passe photo en disant : il faut que tu prennes un appareil. Et je n’avais même pas d’appareil! Donc je suis allé au supermarché acheter un jetable. Tout a démarré comme ça.

Des Red Hot Chili Peppers aux Rolling Stones

Pour sa première affectation, Gaëlle Ghesquière s’est retrouvée à l’avant-scène d’un spectacle des Red Hot Chili Peppers, son groupe favori. Avec un peu de chance et d’audace, elle est parvenue à les rejoindre en coulisse afin de les immortaliser avec leur disque d’or.

Il n’en fallait pas plus pour attirer l'œil de Philippe Manœuvre, rédacteur en chef du magazine Rock & Folk, qui l’a engagée pour croquer les portraits des plus grandes vedettes de la musique.

S’en est suivi une riche carrière, durant laquelle elle a eu l’occasion de rencontrer les Rolling Stones à plusieurs reprises.

Son premier cliché du groupe : Mick Jagger sortant en peignoir de son concert à l’Olympia de Paris pour aller rejoindre sa limousine, en 1995. Pour le réussir, Gaëlle Ghesquière était parvenue à se glisser en régie, avec l’aide d’un employé sympathique à sa cause.

Je ne m'en rendais pas compte, j’étais très jeune, dit-elle de son parcours auprès des Rolling Stones. Mais c’est un groupe tellement mythique, c’est mondial. Tout le monde veut en être. C’est vrai que ce n’est pas évident. J’ai toujours tout tenté. Et j’ai eu le facteur chance, faut pas se mentir.

La photographe raconte avoir dû respecter de nombreuses consignes lors de ses rencontres en coulisse avec le groupe. Elle se rappelle recevoir systématiquement un fax avec une série de consignes techniques à respecter pour les portraits des membres des Rolling Stones.

Mais ses plus grands clichés ont souvent été pris sur le vif, comme ceux de 2014 au Portugal, lorsque le groupe a été rejoint par nul autre que Bruce Springsteen sur scène.

Après avoir suivi les Rolling Stones pendant 25 ans, Gaëlle Ghesquière estime que ses membres n’ont rien perdu de leur superbe. Une impression confirmée cet été lors d’un spectacle à Berlin, durant lequel Mick Jagger, 79 ans, s’est déhanché comme jamais, selon elle.

C’était la canicule, et il a fait deux heures de show à droite et à gauche, sur une jambe, il faisait l’autruche, après il saute dans tous les sens… C’est dingue, y’a pas d’autre terme, c'est dingue, conclut-elle.

Ce texte a été écrit à partir d'une entrevue réalisée par Franco Nuovo, animateur de l'émission Dessine-moi un matin. Les propos ont pu être édités à des fins de clarté et de concision.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !