•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des lieux touristiques endommagés par Fiona dans le sud-est du N.-B.

Des débris de bois sur un quai.

Le quai de Pointe-du-Chêne, dans la région de Shediac, a été endommagé par Fiona tout comme plusieurs commerces et restaurants qui s'y trouvent.

Photo : Radio-Canada / Pascal Raiche-Nogue

Radio-Canada

La tempête Fiona, qui s’est abattue sur les provinces de l'Atlantique, en fin de semaine a causé d’importants dégâts dans des lieux touristiques et de villégiature du sud-est du Nouveau-Brunswick.

Fiona a apporté en fin de semaine des vents violents, des pluies torrentielles et une onde de tempête. Des inondations ont endommagé ou détruit des maisons dans plusieurs communautés côtières.

La plage Parlee grugée par les éléments

Dans la région de Shediac, des infrastructures de la plage Parlee ont été endommagées par la tempête, notamment les passerelles qui mènent à la plage.

La dune de sable a aussi été érodée par les éléments.

Une passerelle endommagée qui menait à la plage.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La tempête Fiona a endommagé des infrastructures de la plage Parlee, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Karine Godin

Cette plage est l'une des principales attractions touristiques de la province.

Une opération de nettoyage était en cours lundi.

Le quai de Pointe-du-Chêne endommagé

À Pointe-du-Chêne, dans la région de Shediac, le restaurant Sand Bar situé sur le quai a été déplacé par la tempête.

La terrasse et la passerelle pour fauteuil roulant du bâtiment sont en ruines. Des réservoirs de diesel situés un peu plus loin sur le quai ont aussi été déplacés par la tempête.

Des blocs de béton qui formaient la fondation du bâtiment sont éparpillés sur le sol.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le populaire restaurant Sand Bar a été déplacé par la tempête Fiona sur le quai de Pointe-du-Chêne, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Pascal Raiche-Nogue

Le directeur général du quai de Pointe-du-Chêne, Victor Cormier, vise à ce que tout soit remis en ordre pour la prochaine saison estivale.

D’ici à mai, le grand week-end de mai en 2023, on va être paré. Il n’y a pas de doute de ça. C’est juste que ça va être un [défi] et on va prendre les choses étape par étape, affirme Victor Cormier.

La saison des restaurants de Pointe-du-Chêne était déjà terminée avant l’arrivée de Fiona. Ils étaient donc fermés au moment de la tempête.

Des chalets détruits à Beaubassin-Est

Un peu plus au sud, à Robichaud, dans la communauté rurale de Beaubassin-Est, des résidences situées près de la mer ont été déplacées de quelques mètres par la tempête.

Une maison à quelques mètres de sa fondation.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une résidence déplacée par la tempête Fiona à Robichaud, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

La résidence de Conrad Clément a été épargnée par la tempête, mais il est désolé pour ses voisins.

On sera mieux préparé pour ça. Je pense qu’il y a beaucoup d’affaires qui nous ont ouvert les yeux. Ceci, ce n’est pas une joke. Il faut que tu le prennes sérieusement parce qu’on est chanceux que personne ne s’est fait mal, affirme Conrad Clément en ajoutant que Dieu a veillé sur la communauté.

Des résidents de Robichaud coupaient lundi matin des arbres renversés par la tempête et ils nettoyaient leur propriété. Fiona a aussi provoqué des pannes de courant. Des résidents utilisent des génératrices en attendant le rétablissement du courant électrique.

Des roulottes de campings déplacées et endommagées par la tempête.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La tempête Fiona a fait des dommages importants à Grand-Barachois, au Nouveau-Brunswick.

Photo : CBC

Plusieurs terrains de camping dans le sud-est du Nouveau-Brunswick ont aussi été grandement endommagés. Des propriétaires de roulotte présents sur les lieux, dimanche, ont constaté les dégâts et tenté de sauver ce qui pouvait l’être.

Avec des renseignements de Pascal Raiche Nogue

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !