•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau programme soutenu par le Réseau de diffusion des spectacles du CCF

Un Microphone en gros plan.

La reponsable du Réseau, Elma Bos, estime que l'aide fournie par le CCF aux diffuseurs communautaires donne de bons résultats.

Photo : iStock

Le Réseau de diffusion des spectacles du Conseil culturel fransaskois (CCF) lancera officiellement son nouveau programme lors d'une soirée au Musée d'art Mackenzie de Regina le jeudi 29 en soirée.

Ainsi, une dizaine de diffuseurs multidisciplinaires, essentiellement des organismes communautaires, soutenus par le Réseau, accueilleront des prestations d'artistes francophones, explique la responsable du Réseau, Elma Bos.

Principalement, le mandat de ces organismes n'est pas la diffusion de spectacles, d'où la nécessité de l'aide que leur fournit le Réseau.

Au nombre des artistes qui monteront sur scène cette année, Isabelle Mercier, Yao, Samantha Nyenimana, Alexis Normand, C'est ma cousine. Autant de noms qui figurent dans la section Coup de coeur francophone. 

Le public pourra également compter sur des artistes de l'extérieur de la province comme Carl Mayotte et La Bulle, Corpus Dance Projects, sans oublier les performances du Fransaskois Shawn Jobin et la pièce l'Île aux Patates.

La formule marche, soutient Elma Bos au sujet de l'aide fournie par le CCF. Tout isolée soit-elle, la Saskatchewan a donné naissance à bien des artistes qui connaissent des succès nationaux et internationaux.

Elma Bos explique que le Réseau a contribué à la formation d'un microsystème artistique dans la province. Ce modèle est fortement traversé par l'aspect communautaire. Les artistes sont des membres de nos communautés, note-t-elle.

Le musicien fransaskois Shawn Jobin devant une murale à Saskatoon.

Le musicien fransaskois Shawn Jobin soutient qu'un sentiment d'appartenance prend automatiquement naissance lorsqu'on décide de faire de la musique en français en Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada / Trevor A Bothorel

La nouvelle saison coïncide avec un moment d'effervescence générale dans le monde du spectacle, favorisé par la levée des mesures sanitaires. Le secteur des arts de la scène connaît un essor à l'échelle nationale et internationale reconnaît Elma Boss.

La responsable du réseau fait également remarquer que l'année 2023 sera l'occasion de souligner 20 années de soutien de Patrimoine canadien au Réseau de diffusion des spectacles.

Porter l'étendard de la communauté fransaskoise

Pour l'auteur-compositeur-interprète fransaskois Shawn Jobin, l'aspect communautaire est précisément une source d'enthousiasme.

C'est comme visiter les amis et la famille, résume-t-il.

Il soutient qu'un sentiment d'appartenance prend automatiquement naissance lorsqu'on décide de faire de la musique en français en Saskatchewan.

À l'occasion de la programmation de cette année, Shawn Jobin compte présenter son album Distance qui le fera non seulement connaître en tant qu'auteur, mais également comme réalisateur-compositeur. Je vais jouer des machines, des instruments, pour montrer ce côté-là plus créateur de musique que juste auteur, déclare-t-il.

L'artiste Nyenimana en spectacle.

Grâce au CCF, Samantha Nyenimana jouit désormais du mentorat de l'artiste Michelle Campagne.

Photo : Conseil culturel fransaskois

La lauréate du concours Nouvelle scène 2021, l'autrice-compositrice-interprète Samantha Nyenimana, figure également parmi les artistes au programme. Celle dont le nom signifie Chanceuse en langue Kirundi, du Burundi, décrit sa participation comme une grosse opportunité.

Selon elle, le réseau met également en lumière l'entraide palpable dans la communauté culturelle fransaskoise. Le Réseau permet de voir qu’il y a des personnes qui sont prêtes à te prêter main-forte, et qui veulent te voir avancer.

Grâce au CCF, Samantha Nyenimana jouit désormais du mentorat de l'artiste Michelle Campagne.

Questionnée sur son avenir sur la scène saskatchewanaise, Samantha Nyenimana confie ingénument qu'elle ne pensait jamais faire sa musique ailleurs.

Pour le moment, je suis en train de recevoir toutes ces opportunités ici à Regina. J’ai dû partir au Québec, à Edmonton, mais je reviens toujours, assure-t-elle chaleureusement.

Le CCF espère que la communauté fransaskoise pourra bientôt disposer d'une salle pour la diffusion des contenus francophones.

Il manque en Saskatchewan un lieu de diffusion professionnelle francophone, indique Elma Bos, avant d'indiquer qu'il s'agit d'un défi pour les prochaines années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !