•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CAQ promet que sa réforme de la santé aura des effets directs en Abitibi-Témiscamingue

Daniel Bernard s'adresse aux médias près de l'Hôpital de Val-d'Or.

Le candidat dans Rouyn-Noranda–Témiscamingue, Daniel Bernard, est entouré de la candidate dans Abitibi-Ouest, Suzanne Blais, et du candidat dans Abitibi-Est, Pierre Dufour.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Les trois candidats de la Coalition avenir Québec (CAQ) en Abitibi-Témiscamingue ont fait front commun lundi pour présenter le plan de leur parti en matière de santé en vue des élections du 3 octobre.

Pierre Dufour, Daniel Bernard et Suzanne Blais estiment que le plan du ministre sortant Christian Dubé comporte plusieurs mesures qui permettront de s’attaquer aux problèmes dans la région, notamment la pénurie de main-d'œuvre.

À cet effet, le député sortant d’Abitibi-Est croit que la solution passe par une meilleure organisation du travail par les directions régionales par l'entremise de l’agence Santé Québec.

L’autogestion des horaires, c’est un élément majeur de notre plate-forme pour être plus attractifs. Un des problèmes, c’est que les gens qui travaillent dans le système trouvent qu’ils n’ont plus de qualité de vie. Ils doivent faire du temps double, ça les amène à décrocher et à se tourner vers les agences. Ce que la réforme Barrette a mis à mal, on veut le redonner avec le plan Dubé afin que nos hôpitaux soient gérés de façon plus humaine, croit Pierre Dufour.

Alors que les syndicats réclament un statut particulier pour la région et de meilleurs incitatifs financiers, Pierre Dufour croit que la solution ne passe pas nécessairement pas l’argent.

Au Témiscamingue, il y a des primes et, pourtant, le problème de personnel est encore là. Est-ce que c’est seulement une question d’argent ou plutôt de qualité de vie? se demande-t-il.

Les candidats de la CAQ ajoutent qu’une nouvelle injection de 400 millions de dollars permettrait notamment de recruter 660 médecins et 5000 professionnels de la santé.

Ils rappellent aussi que le plan de leur parti repose sur la plateforme Votre santé pour désengorger la première ligne en permettant aux gens d’obtenir plus facilement un rendez-vous médical, selon leur état de santé.

Bannière promotionnelle de notre dossier sur les élections provinciales au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !