•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fiona détruit près de 100 maisons à Terre-Neuve

Des maisons endommagées entourées des débris d'autres maisons détruites.

La tempête Fiona a semé la désolation à Channel-Port aux Basques, à Terre-Neuve. Elle a détruit en quelques heures des maisons qui se dressaient à cet endroit depuis plus de 80 ans.

Photo : Radio-Canada / Yan Theoret

Radio-Canada

Plus de 80 maisons ont été détruites à Channel-Port aux Basques et une douzaine d’autres à Burnt Island, à Terre-Neuve. Ce bilan augmentera sans doute au cours des prochains jours, selon le premier ministre Andrew Furey.

Le premier ministre, qui s’est rendu dans le sud-ouest de la province lundi, affirme qu’il n’a jamais rien vu de tel.

« Pour chaque toit qui flotte dans l’océan, il y a une famille, il y a une histoire. »

— Une citation de  Andrew Furey, premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador

Terre-Neuve-Labrador, lundi matin, les signes du passage de Fiona sont encore bien présents à Channel-Port aux Basques. L'armée est par ailleurs déployée dans cette province et ailleurs en Atlantique.

Le gouvernement fédéral a envoyé de l’aide dans la province. Une centaine de membres des Forces armées canadiennes sont sur place et une frégate de la marine est attendue à Channel-Port aux Basques lundi soir.

Les équipages du NCSM Goose Bay et du NCSM Margaret Brooke, qui sont à Saint-Jean, sont aussi prêts à apporter leur aide en cas de besoin.

Un programme d’aide financière pour les Terre-Neuviens sera annoncé dans les prochains jours.

Nous serons là peu importe le coût, assure Andrew Furey.

Une maison et des débris dans l'eau.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La tempête Fiona a aussi causé beaucoup de dégâts à Rose Blanche, à l'est de Port aux Basques, à Terre-Neuve.

Photo : Associated Press / Pauline Billard

Simone Rennehan, une résidente de Channel-Port aux Basques, examinait les débris à l’extérieur et à l'intérieur de la maison voisine dimanche.

Elle explique qu’elle a ramassé des objets non endommagés pour les nettoyer afin d’aider ses voisins, dont de la vaisselle et des bicyclettes.

Todd Anderson évaluait les dommages à la maison de ses parents à Port aux Basques. Le sous-sol a été inondé, mais il dit avoir l’impression qu’il n’y a pas de dommages structurels. D’autres maisons dans les environs sont toutefois réduites à des décombres et la communauté est en état de choc.

« L’ampleur des dommages dépasse ma compréhension en ce moment. J’ai vécu ici pendant des années. Nous avons vu notre part de tempêtes, mais rien du tout comme ceci auparavant. C’est plutôt accablant. »

— Une citation de  Todd Anderson, fils d'un couple sinistré à Port aux Basques

Des membres de la famille avaient convaincu ses parents d’évacuer leur maison avant la tempête pour aller chez lui. Ils ne peuvent rentrer chez eux avant que la maison ne soit évaluée par un professionnel.

L'homme est interviewé devant la maison. Cette dernière a perdu une partie de son revêtement extérieur.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Todd Anderson montre les dommages à la maison de ses parents à Port aux Basques.

Photo : Radio-Canada

Fiona a balayé la municipalité de Channel-Port aux Basques avec des vents de 134 km/h. La tempête a déversé 77 mm de pluie et entraîné une montée record des eaux à 2,75 mètres. Le précédent record à cet endroit était de 2,71 mètres, selon Environnement Canada.

Condoléances pour une femme emportée par les eaux

Une résidente de Port aux Basques âgée de 73 ans a perdu la vie, emportée par les eaux. Elle avait été vue pour la dernière fois à l'intérieur de sa résidence samedi, juste avant qu'une vague ne frappe sa maison et n'arrache une partie du sous-sol.

J’ai le cœur brisé pour la famille et les amis de la femme de Port aux Basques qui est décédée lorsque Fiona a touché terre, a déclaré le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, dans un message sur Twitter. On pense à vous et on continue de veiller à ce que vous, ainsi que vos compatriotes de T.-N.-L., ayez le soutien dont vous avez besoin, a-t-il ajouté.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, a dit que ce décès était déchirant. Il a transmis ses condoléances à la famille et aux amis de cette dame.

Avec les renseignements de Malone Mullin, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !