•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La décentralisation, une priorité pour les municipalités du Québec

Jacques Demers prend la parole sur la scène.

Louis-Georges Simard, représentant des Municipalités assurées du Fonds et maire de Rivière-Ouelle, présente le Fonds d'assurance des municipalités du Québec, accompagné de Jacques Demers, président de la FQM.

Photo : Facebook/Fédération québécoise des municipalités

Entre le 22 et le 24 septembre, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) a tenu son 80e congrès à Montréal, où plus de 2000 personnes des quatre coins du Québec étaient présentes. Le président de la FQM, Jacques Demers, espère le déploiement d'un plus grand nombre de fonctionnaires en région, entre autres.

Jacques Demers précise que les principales thématiques au cœur des priorités régionales lors du congrès ont été la couverture cellulaire, la décentralisation et l’inflation.

« Les meilleures solutions, d'habitude, elles arrivent localement. »

— Une citation de  Jacques Demers, président de la FQM

Il est selon lui essentiel de ramener des fonctionnaires en région, en particulier pour faciliter une prise de décision plus axée sur les réalités régionales. Jacques Demers souligne que cette gestion plus décentralisée serait intéressante, notamment en matière de santé, d’environnement et d’immigration.

Dans le cadre d’une entrevue à l’émission Ça vaut le retour, la présidente du congrès, Claire Bolduc, abonde dans le même sens.

Ces régions-là, elles sont toutes différentes. Et il faut agir en reconnaissant ces différences et en misant sur ces différences pour une plus grande prospérité, souligne-t-elle.

Le monde municipal en quelques chiffres

  • 1108 municipalités, 23 villages nordiques, cris et naskapis au Québec

  • 10 grandes villes représentent 47,6 % de la population

  • 1005 municipalités comptent moins de 10 000 habitants

Source : Gouvernement du Québec (2018)

Les conséquences de l’inflation

L’augmentation du coût de la vie a des conséquences sur tout le monde, et les municipalités n’y échappent pas. Pour Jacques Demers, il devient essentiel de trouver d’autres sources de financement que la taxe foncière pour les municipalités.

« La problématique présentement, c’est pas que les gens ne dépensent pas. C’est pas que l’économie ne tourne pas. C’est que, là où elle tourne, ça n’a aucun revenu pour le monde municipal. »

— Une citation de  Jacques Demers, président de la FQM

Selon lui, lorsqu’il y a de la croissance économique, les municipalités doivent aussi pouvoir en bénéficier.

Samedi, les chefs de principaux partis ont participé au congrès afin de présenter leur programme politique, à l'exception de Paul St-Pierre Plamondon, en raison de symptômes grippaux. Véronique Venne, candidate dans la circonscription de Joliette, le remplaçait.

Huit personnes sur la scène principale de l'événement.

De gauche à droite : Véronique Venne, candidate du PQ dans la circonscription de Joliette, Gabriel Nadeau-Dubois (QS), Dominique Anglade (PLQ), Claire Bolduc (présidente du congrès), Jacques Demers (président de la FQM), Audrey Boisjoly (vice-présidente de la FQM), Éric Duhaime (PCQ) et François Legault (CAQ).

Photo : Facebook/Fédération québécoise des municipalités

Jacques Demers rappelle finalement qu’outre les besoins exprimés par les différentes régions du Québec au cours du congrès, son mandat sera de veiller à ce que les promesses faites par les élus soient tenues en cours de mandat.

L'an prochain, le congrès se tiendra à Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !