•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux records de montée des eaux battus par Fiona en Atlantique

Vagues et plage.

À plusieurs endroits les niveaux de l'eau ont atteint des records pendant le passage de Fiona. Cette photo a été prise à la Dune-du-Sud à Havre-aux-Maisons aux Îles-de-la-Madeleine.

Photo : Gracieuseté Anthony Chiasson

Radio-Canada

Les résidents de l’est du Canada ont connu des vents destructeurs, des pluies torrentielles, ainsi que de grosses vagues et une onde de tempête qui ont contribué à battre des records du niveau des eaux par endroits lors du passage de la tempête Fiona, selon Environnement Canada.

Fiona a touché terre sous la forme d'un cyclone post-tropical ayant la force d'un ouragan de catégorie 2 (des vents maximums soutenus de 165 km/h) près de Whitehead, à 28 km au sud-ouest de Canso, en Nouvelle-Écosse, en début de matinée le samedi 24 septembre. Fiona a ensuite poursuivi sa route vers le nord sur le golfe du Saint-Laurent.

Les plus fortes rafales, à près de 180 km/h, ont été enregistrées en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

Les plus fortes rafales par province

Nouvelle-ÉcosseArisaig 179 km/h
Terre-Neuve-et-LabradorWreckhouse177 km/h
Île-du-Prince-ÉdouardEast Point149 km/h
Est du QuébecÎles-de-la-Madeleine126 kmh
Nouveau-BrunswickÎle Miscou113 km/h

Source : Environnement Canada

Les quantités de pluie les plus importantes ont été signalées dans l’est de la Nouvelle-Écosse, indique Environnement Canada.

Les plus grandes quantités de pluie par province

Nouvelle-ÉcosseÎle de Sable152 mm
Terre-Neuve-et-LabradorWreckhouse77 mm
Nouveau-BrunswickCrowe Brook107 mm
Est du QuébecÎles-de-la-Madeleine92 mm
Île-du-Prince-ÉdouardSt Peters89 mm

Source : Environnement Canada

Deux records du niveau des eaux

Environnement Canada fait état de deux records de niveau élevé des eaux enregistrés samedi :

  • 2,82 mètres à Escuminac, au Nouveau-Brunswick, où le record précédent était de 2,47 mètres;
  • 2,75 mètres à Port aux Basques, à Terre-Neuve-et-Labrador, où le record précédent était de 2,71 mètres.

Ces niveaux d'eau élevés ont principalement été causés par l'onde de tempête et les grosses vagues, explique Environnement Canada.

Les inondations côtières ont été particulièrement dévastatrices sur les côtes aux endroits suivants : le sud-ouest de Terre-Neuve, l’est et le nord de la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Édouard, le détroit de Northumberland et le golfe, l’est du Nouveau-Brunswick et les Îles-de-la-Madeleine.

Des blocs de béton provenant de la fondation d'un bâtiment sont éparpillés sur le sol.

Des dégâts causés par la tempête Fiona sur le quai de Pointe-du-Chêne, dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Pascal Raiche-Nogue

Fiona a provoqué des vagues de 5 à 8 mètres sur la côte atlantique de la Nouvelle-Écosse vendredi en fin de journée, selon les données recueillies à l’aide de bouées. Les plus grosses vagues au large ont été enregistrées à l’aide de l'imagerie satellitaire et d'une bouée sur le banc Banquereau, au sud-est de la Nouvelle-Écosse, où les vagues atteignaient en moyenne de 12 à 15 mètres, avec des pointes jusqu'à 30 mètres, précise Environnement Canada.

Dans le golfe du Saint-Laurent, les plus grosses vagues atteignaient généralement de 4 à 6 mètres, ajoute Environnement Canada, mais des pointes de vagues à 10 mètres ont été enregistrées à l'est de la Gaspésie. Des pointes de vagues ont même atteint 16 mètres dans l'est du golfe.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.