•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines de Calgariens appellent à un changement de régime en Iran

Des manifestants qui brandissent des pancartes appelant à plus de libertés en Iran, Calgary, 25/09/2022.

Les manifestations s'enchaînent un peu partout dans le monde comme à Calgary depuis la mort de Mahsa Amini en Iran.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Leblanc

Dans la foulée des manifestations qui ont suivi la mort de l’Iranienne Mahsa Amini, au moins 200 personnes ont investi le parc Tomkins, près du centre-ville de Calgary, dimanche après-midi. Ils ont appelé à un changement du régime iranien dans l’espoir de plus grands droits civiques pour leurs compatriotes.

Il y a 13 ans, mon frère a été tué dans les rues de Téhéran, car il a refusé que sa fille de 5 ans soit forcée de porter un hijab, confie Rani Torani.

Elle s’est jointe aux manifestants avec le désir que les choses évoluent dans son pays natal.

Nous avons une aussi grande foule parce que tout le monde a enfin réalisé que pour obtenir les droits fondamentaux de la personne en Iran, nous devons être unis.

Rani Torani, 25/09/2022.

Rani Torani a perdu son frère il y a 13 ans aux mains du régime iranien. Depuis, elle manifeste contre le gouvernement de l’Iran.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Leblanc

Pour elle, l’omnipotence du gouvernement iranien nuit à l’épanouissement de la population de ce pays.

Les gens en Iran ont de la difficulté à vivre parce qu'ils sont non seulement aux prises avec des problèmes économiques, mais aussi avec les politiques du gouvernement. Le régime est incapable de fournir des droits fondamentaux aux gens, des droits humains.

« Les gens souffrent à cause du régime iranien. »

— Une citation de  Rani Torani, manifestante

Si Mme Torani s’attriste de la situation des Iraniens, elle se réjouit de voir autant de personnes au parc Tomkins pour dénoncer le régime : Des femmes sont ici pour dire qu’elles veulent plus de droits après tant d'années d'oppression.

Parmi les manifestants, certains ont accepté de donner des entrevues, mais n’ont pas voulu s’identifier par peur de représailles. L’une d’elles pense que manifester est le minimum qu’elle puisse faire pour aider son entourage encore en Iran.

Je suis Iranienne, et j’appuie mon peuple. Ma famille est en Iran, ils sont en danger et le régime étouffe toutes les voix.

Je pense que nous devons faire quelque chose maintenant. C’est le moment. Le régime nous tue depuis 43 ans. Il est temps qu’on se lève, affirme-t-elle.

Un appel au changement de régime

Autour d'elle, la foule scande appel à liberté et liberté pour les femmes.

Shahab Shakeri, l’un des organisateurs de la manifestation, habite au Canada, mais il a toujours de la famille en Iran. Selon lui, seul un changement de régime peut accroître les droits de la population iranienne.

Le régime est tyrannique et agit au nom de croyances islamiques fondamentales. Il tue les Iraniens dans les rues.

Shahab Shakeri tient le drapeau iranien avec l’emblème de la Perse royale à Calgary, 25/09/2022.

Shahab Shakeri (à gauche) tient le drapeau iranien avec l’emblème de la Perse royale.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Leblanc

Il n’y a pas de démocratie pour les gens en Iran. Il n’y a pas de liberté pour le peuple iranien. Le régime iranien fait souffrir la communauté LGBTQ et les femmes. C’est pourquoi beaucoup d’Iraniens demandent l’asile dans les pays occidentaux, ajoute-t-il.

« On est chanceux d’être au Canada. On est libre de s’exprimer. On peut être la voix du peuple iranien. »

— Une citation de  Shahab Shakeri, un des organisateurs de la manifestation

Rani Torani abonde dans le même sens. Impossible de concilier la liberté des femmes avec le régime actuel, selon elle.

Le gouvernement interfère dans la vie des femmes. Il dicte ce qu’elles doivent étudier, ce qu’elles doivent porter, ce qu’elles doivent manger, ce qu’elles doivent boire.

L'organisateur de la manifestation demeure toutefois optimiste quant à l’avenir de son pays.

Je suis 100 % certain qu’il va y avoir un changement de régime en Iran. Ce que l’histoire montre, c'est qu'il n’y a pas de dictature éternelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !