•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un entrepreneur de Normandin aménage des chambres pour les travailleurs étrangers

Un lit dans un petit studio.

L’hébergement situé sur la rue Principale de Normandin propose 9 chambres.

Photo : Radio-Canada / Béatrice Rooney

Radio-Canada

Comme bien des entrepreneurs, le propriétaire de l'IGA de Normandin, Denis Cloutier, a dû se tourner vers des travailleurs étrangers dans sa recherche de main-d'œuvre. Comme les appartements disponibles se font rares dans cette ville du Lac-Saint-Jean, il a aménagé 9 chambres pour loger les nouveaux arrivants.

J'en ai 8 [des travailleurs étrangers] qui vont venir dans mon commerce, on a décidé de faire des chambres ici. Ça va bénéficier les autres entreprises du secteur de Normandin aussi, parce que j'ai déjà des gens qui ont déjà commencé à venir, mentionne M. Cloutier.

L'hébergement situé sur la rue Principale est un ancien local commercial qui a été complètement rénové.

C'est clés en main, dit Denis Cloutier, qui est également le propriétaire du bâtiment. Quelqu'un qui arrive ici est prêt à aller travailler. Il n'a pas besoin de se casser la tête.

Une table dans un salon.

Des unités locatives ont été aménagées dans un ancien dépanneur.

Photo : Radio-Canada / Béatrice Rooney

Afin que les travailleurs se sentent comme à la maison, un nouveau local communautaire culturel a dernièrement été inauguré par la Ville, au sous-sol de la bibliothèque.

« C'est pour ne pas qu'ils se sentent éloignés. C'est important qu'ils aient un endroit pour se rencontrer, jaser entre eux et rencontrer des citoyens. »

— Une citation de  Daniel Boisclair, maire de Normandin

Normandin compte plus d'une soixantaine de travailleurs étrangers et la Municipalité fait tout pour en accueillir davantage.

La création de ces 9 chambres aide à résoudre le manque de logement. Cependant, la pénurie demeure, et la Ville invite par conséquent les entrepreneurs à mettre en place un projet d'hébergement similaire.

Selon un reportage de Béatrice Rooney

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !