•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec ses panneaux solaires à Iqaluit, il voit fondre ses factures d’électricité

De grands panneaux solaires ont été installés sur les murs de la maison d'un étage de Bert Rose à Iqaluit.

La facture d'électricité de Bert Rose n'a été que de quelques cents cet été en raison des panneaux solaires qu'il a installé sur sa maison d'Iqaluit.

Photo : Radio-Canada / Jackie McKay

Radio-Canada

Un propriétaire d’Iqaluit a vu ses factures d’électricité fortement réduites au cours de l'été après avoir fait installer 10 panneaux solaires sur sa maison.

Au mois de mai, la facture était de 1 cent, déclare Bert Rose. Au mois de juin, elle était de 2 cents et en juillet de 1 cent .

Auparavant, son électricité lui coûtait environ 200 $ par mois.

Lors du solstice d’été du mois de juin, la lumière du jour dure presque 21 heures à Iqaluit. Pendant l’été, sa maison produit même un excédent d’énergie.

Pour profiter de cet excédent, Bert Rose s’est inscrit au programme de facturation nette de la Société d’énergie Qulliq. Ce programme lui permet de produire sa propre électricité à partir de ressources renouvelables et d’intégrer le surplus de courant dans le réseau du service public d’électricité du Nunavut.

En échange, M. Rose obtient des crédits qu’il applique à ses factures hivernales.

« Quand viennent les mois de novembre et décembre, lorsqu’il n’y a que cinq à six heures de rayons de soleil par jour, les panneaux ne produisent pas autant d'électricité.  »

— Une citation de  Bert Rose

Une importante subvention

Ses panneaux solaires, dont leur installation, lui ont coûté 26 000 $.

Cependant, la Société d’habitation du Nunavut propose aux propriétaires une subvention pouvant aller jusqu’à 50 % du coût total d’un projet solaire, avec une limite maximale de 30 000 $.

Bert Rose dit avoir obtenu une subvention de 12 000 $. Cependant, dit-il, son désir était de faire des économies, mais aussi de réduire son empreinte environnementale.

Le programme de la Société d’énergie Qulliq permet d'utiliser moins de diésel en ville, souligne Bill Nippard, le directeur des opérations de l’entreprise.

Pour chaque 3,73 kilowattheures produit par l’énergie solaire, explique-t-il, le fournisseur d’énergie économise 1 litre de diésel. Autrement dit, Iqaluit brûle 16 millions de litres de diésel par an pour fabriquer de l’électricité, soit une quantité si importante qu'elle pourrait remplir plus de six piscines olympiques.

M. Nippard précise que 16 maisons sont équipées de panneaux solaires au Nunavut.

D'après les informations de Jackie McKay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !