•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Musée de l’aviation de l’Alberta a deux ans pour assurer sa survie

Un avion dans le hangar qui abrite le Musée de l'aviation de l'Alberta.

Le Musée de l'aviation de l'Alberta abrite une trentaine d'avions sur le site de l'ancien aéroport d'Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Gabriela Panza-Beltrandi

Radio-Canada

La Ville d’Edmonton a donné deux ans au Musée de l’aviation de l’Alberta pour récolter les millions de dollars nécessaires à la rénovation du hangar qu’il occupe.

Le Musée qui abrite une trentaine d’avions est situé sur le site de l’ancien aéroport d’Edmonton. La municipalité est propriétaire du hangar qui a été bâti il y a 80 ans.

Selon des estimations de la Ville, des réparations sont nécessaires et coûteraient 41 millions de dollars. Le conseil municipal a décidé de vendre le bâtiment sauf si le musée peut récolter l’argent nécessaire dans les deux ans.

La Ville n’a pas d’argent pour ses ressources historiques et tente de décharger ces coûts sur les groupes communautaires comme le nôtre, déplore le conservateur du Musée, Ryan Lee.

Il note que le Musée avait pourtant signé une entente de 25 ans avec la Ville en 2018.

« Le délai de deux ans est vraiment serré. »

— Une citation de  Ryan Lee, conservateur du Musée de l'aviation de l'Alberta

L’organisme à but non lucratif qui gère le musée veut maintenant effectuer sa propre évaluation des coûts de réparation puis lancer une campagne de financement. Nous avons deux options: s’en tenir au strict minimum pour pouvoir rester ou récolter un peu plus d’argent [...] et agrandir le Musée, explique Ryan Lee. Dans le pire des scénarios, nous devrons trouver un autre endroit pour notre collection.

Selon le conservateur, déménager la trentaine d’avions historiques serait difficile et coûteux.

L’été a été un des plus achalandés pour le Musée qui reçoit environ 22 000 visiteurs par an, précise Ryan Lee.

Avec les informations de Gabriela Panza-Beltrandi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !