•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fiona a fait un mort à l’Î.-P.-É.; un grand chantier de reconstruction s’annonce

L’école secondaire Évangéline, à Abram-Village, à l'Île-du-Prince-Édouard, pourrait rester fermée pendant des mois.

L’école secondaire Évangéline, à Abram-Village, à l'Île-du-Prince-Édouard, pourrait rester fermée pendant des mois.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

L'Île-du-Prince-Édouard se relève difficilement du passage de Fiona. La tempête a fait un mort à la suite de la mauvaise utilisation d'une génératrice. Une centaine de militaires doivent arriver dimanche soir pour prêter main-forte à l'opération de nettoyage. La reconstruction s'annonce longue et ardue.

La reconstruction après le passage dévastateur de la tempête post-tropicale Fiona sera un des plus grands chantiers jamais vus dans la province, a admis le premier ministre Dennis King.

« Ce sera probablement le plus grand projet de reconstruction de l’histoire de l’Île. »

— Une citation de  Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard
Une route barrée dans le secteur de Wellington, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Une route barrée dans le secteur de Wellington, à l'Île-du-Prince-Édouard

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Le bilan provisoire fait état d’une soixantaine de routes et de ponts endommagés, de six écoles touchées et de plus de 300 poteaux électriques jetés au sol.

Des quais et des infrastructures de pêche ont aussi été endommagés. L’évaluation des dégâts est toujours en cours.

Cette maison n'a pas résisté à la force destructrice de la tempête post-tropicale Fiona à Maximeville, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Cette maison n'a pas résisté à la force destructrice de la tempête post-tropicale Fiona à Maximeville, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Réseau électrique : beaucoup de travail à faire

Pendant ce temps, 69 équipes de Maritime Electric ainsi que de leurs collègues de l’Ontario et de Terre-Neuve-et-Labrador s’affairent à réparer les lignes électriques.

En après-midi, plus de 82 000 clients sur les 87 000 que compte l’Île-du-Prince-Édouard étaient toujours sans électricité.

Il faudra encore au moins 24 ou 48 heures pour évaluer l’étendue des dommages, a indiqué Kim Griffin, porte-parole de Maritime Electric. Une quarantaine d’équipes supplémentaires viendront prêter main-forte d’ici mercredi.

Cet arbre déraciné par la tempête Fiona obstrue une rue à Charlottetown.

Cet arbre déraciné par la tempête Fiona obstrue une rue à Charlottetown.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

Les hôpitaux et les centres de santé continuent d'accueillir des patients grâce à des systèmes de génératrices.

Les écoles de la province demeureront fermées lundi et mardi et pourraient le rester jusqu'à la fin de la semaine, a indiqué le premier ministre Dennis King.

L’école Évangéline à Abram-Village sera fermée pendant toute la semaine et réévaluée avant de rouvrir , a indiqué Gilles Arsenault, de la Commission scolaire de langue française de l’Î.-P.-É.

Les vents violents ont arraché une partie du toit de l’école. Les réparations pourraient durer des semaines.

Un toit arraché.

Le toit de l'école Évangéline à Abram Village, à l'Île-du-Prince-Édouard, s'est envolé.

Photo : Gracieuseté

La directrice des opérations et des mesures d’urgence de la province, Tanya Mullaly, a prôné la patience et la prudence.

Demeurez à la maison ou près de la maison durant les activités de nettoyage et de rebranchement, a-t-elle demandé aux insulaires.

Un aperçu des dommages causés par la tempête Fiona dans une rue de Charlottetown dimanche.

Un aperçu des dommages causés par la tempête Fiona dans une rue de Charlottetown dimanche

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

Au moins une trentaine de centres d’hébergement d’urgence sont ouverts pour accueillir la population, a ajouté le premier ministre King.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !