•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un incendie oblige de nombreux résidents à évacuer un immeuble de chambres individuelles

Des lances d'incendie sont déployées depuis un camion de pompiers garé devant un immeuble.

Une quarantaine de pompiers sont intervenus pour éteindre un feu dans un immeuble de chambres individuelles du quartier Downtown Eastside, samedi.

Photo : Radio-Canada / Nick Allan

Radio-Canada

Un incendie dans un immeuble de chambres individuelles du Downtown Eastside à Vancouver a forcé l'évacuation des nombreux locataires.

Le feu, qui a été éteint après l'intervention d'une quarantaine de pompiers, s’est déclaré samedi vers 8 h dans le bâtiment Sereena's Housing for Women de l’avenue Dunlevy géré par l’association Atira Women’s Resource Society.

Il n'y a eu aucun blessé et l’origine de l’incendie fait l’objet d’une enquête.

D’après les pompiers, le feu a pris son départ dans une chambre du deuxième étage avant d'atteindre d'autres chambres et de se propager au troisième étage.

Personne ne peut revenir chez soi avant que ne soit conclue l’évaluation des dégâts , a déclaré le chef adjoint des pompiers, Brian Bertuzzi, samedi matin.

Il précisait que le bâtiment abrite plus de 50 femmes.

Cependant, la plupart des résidentes devraient pouvoir retourner chez elles lundi, a déclaré Janice Abbott, la PDG de l’organisme Atira Women’s Resource Society.

Plusieurs incendies se sont déclarés récemment dans des immeubles de chambres individuelles du Downtown Eastside, le quartier le plus pauvre de Vancouver.

Au mois de septembre, deux incendies partis le même jour ont forcé l’évacuation d’une quarantaine de personnes. Le mois précédent, une soixantaine de personnes ont perdu leur logement après un feu.

D'après les informations d'Akshay Kulkarni

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !