•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un tipi pour la Semaine de la  vérité et de la réconciliation à Brandon

Des personnes travaillent sur une grande toile étendue au sol avec des outils d'art.

Le projet artistique de tipi Coming Together («Se rassembler») à Brandon vise à promouvoir la vérité et la réconciliation au sein de la communauté.

Photo : Radio-Canada / Chelsea Kemp

Radio-Canada

Des membres de la communauté de Brandon ont créé samedi un projet artistique de tipi à l'occasion de la Semaine de la vérité et de la réconciliation, du 26 au 30 septembre 2022.

Le projet a été conçu par Jessie Jannuska, une artiste visuelle de la nation dakota Canupawakpa.

Le tipi Coming Together (Se rassembler) est une célébration et une commémoration des survivants de la rafle des années 1960, soit l’enlèvement de milliers d'enfants autochtones qui vivaient dans leurs communautés en vue de les faire adopter par des familles blanches au Canada, aux États-Unis et en Europe.

J'espère vraiment que les gens se rassembleront en regardant ce tipi, qu'ils ressentiront de la force et de la résilience et qu'ils se sentiront tout simplement honorés, souligne Mme Jannuska.

Le tipi sera exposé au Riverbank Discovery Centre de Brandon pendant la Semaine de la vérité et de la réconciliation, qui commence officiellement lundi et qui se terminera par la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, le 30 septembre, également connue sous le nom de Journée du chandail orange.

Debout côte à côte, deux femmes sourient.

La coordonnatrice du programme Sixties Scoop, Julia Stoneman, à gauche, et l'artiste Jesse Jannuska, conceptrice du projet, à droite.

Photo : Radio-Canada / Chelsea Kemp

Le tipi sera utilisé par le programme de soutien Sixties Scoop du Brandon Friendship Centre pour diffuser des enseignements, pour promouvoir la guérison et pour encourager la réconciliation, explique la coordonnatrice du programme, Julia Stoneman.

Elle croit que le message derrière Coming Together est un élément essentiel de la vérité et de la réconciliation. Mme Stoneman encourage les gens à participer à l'apprentissage des récits, de l'histoire et des expériences des personnes touchées par les pensionnats, par la rafle des années 1960 et par d'autres traumatismes coloniaux.

L’artiste Jannuska espère que les personnes qui verront ce projet artistique ressentiront la force et la résilience des peuples autochtones du Canada.

On ne peut pas garder les gens dans l'obscurité […]. Il faut laisser les gens parler de leur vérité, soutient-elle.

Ce projet communautaire est un acte de guérison […]. Il peut être une action communautaire et cathartique à laquelle la communauté peut participer.

Selon Michèle LeTourneau, directrice générale du Brandon Urban Aboriginal People's Council, qui regroupe les personnes autochtones en milieu urbain à Brandon, les activités de la Semaine de la vérité et de la réconciliation visent à encourager l'ensemble de la communauté à travailler ensemble à la poursuite de la réconciliation, qui est quelque chose que nous devons faire tous ensemble, Autochtones et non-Autochtones.

Nous pouvons créer des liens de respect, d'amitié et de collaboration pour faire de Brandon un meilleur endroit pour tous.

Avec les informations de Chelsea Kemp

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !