•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les visiteurs handicapés à l’honneur à la foire de Carp

Talitha LeBlanc et sa fille Amara sont assises dans un manège.

Talitha LeBlanc et sa fille Amara sont assises dans le manège de tasses de thé à la foire de Carp, jeudi, pendant une heure réservée aux personnes handicapés.

Photo : CBC / Sannah Choi

Radio-Canada

Les organisateurs de la foire de Carp ont mis la musique en sourdine et tamisé les lumières pendant une heure jeudi, alors qu’ils accueillaient une centaine de personnes handicapées ainsi que les membres de leur famille.

L’heure intitulée la Special Needs Midway Hour a eu lieu de 15 h à 16 h. C’était la première fois qu’un tel événement se produisait dans l’histoire de la foire rurale d'Ottawa, qui existe depuis 1863.

Les personnes handicapées, ainsi qu'un membre de leur famille, devaient s'inscrire à l'avance afin de s'assurer que le terrain n'est pas trop bondé.

C’est généralement trop bruyant, trop occupé, alors [les personnes handicapées] peuvent devenir trop stimulées, explique Talitha LeBlanc, qui a entendu parler de l'événement sur les médias sociaux et s'est empressée d'inscrire sa fille Amara.

« Ça finit par être vraiment difficile pour eux de participer. »

— Une citation de  Talitha LeBlanc, mère d'Amara

En pensant aux enfants comme Amara, les organisateurs de la foire leur ont réservé une heure pour qu'ils puissent éviter les longues files d'attente, les lumières clignotantes et les sons forts qui normalement, les auraient dissuadés de venir.

Festivités adaptées

Les enfants ont pu profiter gratuitement des manèges, ont reçu un ours en peluche, de la barbe à papa et un repas de pizza, raconte le président du volet agriculture de la foire, Brent Palsson.

Ça a beaucoup d’importance, ça permet à ces enfants-là de sortir et de faire ce que les autres enfants font, estime-t-il. Son fils souffre d'ailleurs d'une forme d'épilepsie sévère, soit le syndrome de Dravet.

Des personnes distribuent de la pizza devant une table.

Les visiteurs ont reçu un repas de pizza lors de l'événement.

Photo : CBC / Sannah Choi

J'espère que nous allons pouvoir étendre l’initiative dans le futur et inclure davantage de personnes et de familles, poursuit-il.

La 159e édition de la foire a débuté jeudi soir, peu après la fin de l'heure prévue pour les personnes handicapées. Les festivités se poursuivent jusqu'à 18 h, dimanche.

Des personnes de tous âges viennent faire un tour à la foire au cours de la fin de semaine, remarque Krista Jefferies, présidente du volet artisanat de la foire. Nous voulons simplement nous assurer que nous allons au-delà et que tout le monde peut participer.

Bien que les lumières et les sons soient de retour pour le reste des festivités, les organisateurs assurent que les terrains occupés par la foire demeurent entièrement accessibles.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !