•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Des pompiers sur les lieux de l'incendie

C'est le déclenchement d'une alarme incendie qui a mené le Service de sécurité incendie de l'agglomération de Longueuil (SSIAL) sur les lieux de l'évènement.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

Radio-Canada

Une femme et ses deux enfants sont morts dans un triple homicide survenu pendant la nuit de samedi à dimanche dans un logement d'une tour d'habitation de Brossard, en Montérégie.

C'est le déclenchement d'une alarme pour un incendie qui a mené les services d'urgence, vers 1 h dimanche matin, au logement situé sur le boulevard du Saint-Laurent, près de la rue Saint-Charles.

Les trois victimes ont été découvertes inconscientes. Elles ont été transportées à l'hôpital, où le décès de la femme âgée de 38 ans a été constaté.

Plus tard, la mort des deux enfants, âgés respectivement de 5 et 2 ans, qui étaient dans un état critique, a aussi été annoncée.

Un homme interpellé sur place

Une ambulance dont les portes arrière sont ouvertes.

Les ambulanciers ont eu l'aide de la police pour évacuer les victimes.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

Selon le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL), il s'agit d'un triple homicide.

Un homme a d'ailleurs été interpellé sur les lieux, mais la police n'a établi aucun lien entre lui et les victimes.

Il est considéré actuellement comme un témoin important, a précisé plus tôt dans la journée l'agent François Boucher, porte-parole du SPAL.

L'homme a été hospitalisé et n'avait toujours pas rencontré les enquêteurs vers 20 h, puisqu'il n'est pas en état d'être interrogé, mais on peut l'appeler suspect à ce stade, a indiqué l'agent Boucher.

La police n'a pas révélé si des traces de violence avaient été constatées sur les corps des victimes, afin de ne pas nuire à l'enquête en cours.

Les noms des victimes et du suspect ont été retirés de ce texte en raison d’une ordonnance de non-publication du tribunal qui interdit la publication d’éléments qui pourraient permettre l'identification des trois victimes.

Dommages limités

Quant à l'incendie, celui-ci n'a pas nécessité l'évacuation complète de la tour d'habitation, les dommages ayant été limités à l'appartement de la famille.

L'enquête du SPAL se poursuit afin d'éclaircir les circonstances de cet évènement.

Toute personne qui aurait de l'information à nous transmettre [peut] le faire en tout temps à la ligne Info-Azimut au 450 646-8500. Ça peut être fait de façon anonyme, a souligné l'agent Boucher.

Le poste de commandement mobile du SPAL était sur place dimanche matin.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.