•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers d’étudiants fêtent leur collation des grades à Sherbrooke

La salle est bondée d'étudiants en toge.

Près de 5000 étudiants ont fêté la réussite de leurs études, samedi, à l'Université de Sherbrooke.

Photo : Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Près de 5000 étudiants de l'Université de Sherbrooke ont participé à la collation des grades, samedi. Une cérémonie grandiose devant célébrer la réussite universitaire de tous, dont certains diplômés au parcours différent.

Simon Ratté-Vignard a décroché de l'école en troisième année du secondaire. Il a travaillé dix ans en cuisine avant de reprendre les études. Il est maintenant diplômé en communication appliquée. Un atout pour développer son rêve, celui de produire un média culinaire.

Avec la vie, l'apprentissage, force est d'admettre que j'ai trouvé un bon programme pour m'épanouir, dit-il fièrement. Un programme qu'il termine malgré les inconvénients de la pandémie, en plus de ses trois enfants à la maison.

Simon Ratté-Vignard est avec sa famille.

Simon Ratté-Vignard est diplômé en communication appliquée.

Photo : Yannick Cournoyer

Aujourd'hui, je m'en viens chercher mon diplôme, mais c'est plus, on vient chercher le diplôme en famille, ajoute Simon, entouré des siens. On va le mettre au mur et c'est notre réussite collective.

Son fils, impressionné de l'événement, affirme être super méga fier de son papa!

J'ai déjà montré à mes enfants que pour avoir quelque chose, il faut travailler fort et de façon collective. Je vais continuer à faire de la capsule culinaire, à trouver mon bon créneau et un jour réaliser mon prochain rêve.

Nataliia Khimich sourit à la caméra.

Nataliia Khimich est diplômée en adaptation scolaire et sociale.

Photo : Yannick Cournoyer

Et puis, il y a l'histoire de Nataliia Khimich, venue d'Ukraine en 2018, avec son conjoint, pour des études en adaptation scolaire et sociale pour aider les immigrants, et peut-être aider des confrères ukrainiens.

« J'aimerais bien enseigner le français aux adultes allophones récemment arrivés au Québec. Je trouve que, pour eux, c'est important pour trouver du travail et s'intégrer dans la société.  »

— Une citation de  Nataliia Khimich

Une deuxième collation des grades aura lieu dimanche pour les diplômés de 2020, dont le parcours a été frappé de plein fouet par la pandémie, quelques semaines avant la fin de leur parcours universitaire.

Avec les informations de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !