•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Appel au respect à l’endroit des enseignants du secondaire

Des cadenas sur des casiers dans un corridor d'une école secondaire.

Une école secondaire anglaise sur les terrains de la Défense à Québec.

Photo : Getty Images / Kris Schmidt

Radio-Canada

Les comportements hostiles et agressifs envers des enseignants seraient de plus en plus fréquents dans les écoles secondaires de Saguenay, selon les constats de la police et du syndicat.

La police de Saguenay a même déjà traité des plaintes à ce sujet, confirme le porte-parole, Luc Tardif.

J'ai parlé au policier préventionniste à Charles-Gravel. Dans les deux dernières années, il a constaté une hausse des menaces, de la violence, des voies de fait, de la part des élèves envers des professeurs ou des membres du personnel.

« Tous les policiers et policières qui travaillent en milieu scolaire sont d'accord pour dire qu'il y a une augmentation de la violence, des tensions, de l'incivilité. »

— Une citation de  Luc Tardif, porte-parole de la police de Saguenay

Le président du Syndicat de l’enseignement du Saguenay, Jean-François Boivin, encourage ses membres à dénoncer.

Certaines personnes considèrent presque que c'est normal. Or, se faire cracher dessus, se faire mordre, se faire griffer, se faire frapper avec des objets, se faire insulter de façon continuelle, ce n'est pas acceptable. On va toujours encourager les enseignants à dénoncer, à faire des plaintes à la CNESST ou à la police si nécessaire, soutient-il.

Pandémie et pénurie

La pandémie, qui a exacerbé bien des problèmes, n'est sans doute pas étrangère à la hausse des comportements répréhensibles dans les écoles secondaires, selon Jean-François Boivin.

Mais il estime que le manque de ressources contribue aussi au phénomène depuis plusieurs années.

Le milieu scolaire est de plus en plus difficile. Malgré ça, les services complémentaires, les services directs à l'élève, autant au niveau des employés de soutien que des professionnels, n'ont pas nécessairement suivi.

De son côté, le Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay assure qu'il y a suffisamment de personnel et de ressources en place pour permettre aux enseignants d'exercer leur métier dans un environnement sain et sécuritaire.

Selon le reportage de Béatrice Rooney

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !