•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un centre communautaire fermera ses portes à Calgary

Des fenêtres et l'entrée principale du centre communautaire Beltline.

Le centre communautaire Beltline du centre-ville de Calgary va fermer ses portes.

Photo : Facebook/Beltline Community Hub

Radio-Canada

Le Centre communautaire Beltline va fermer ses portes un an après s’être transformé en un espace ouvert aux personnes les plus vulnérables qui habitent au centre-ville de Calgary.

Une date de fermeture n’a pas été précisée et la Ville a décliné tout commentaire avant une réunion du conseil municipal le 27 septembre lors de laquelle le dossier sera abordé.

La Ville de Calgary a expliqué que le coût de rénovation du bâtiment vieillissant pour qu’il soit plus moderne est prohibitif , déclare l’Association du quartier Beltline dans un communiqué.

En 2019, la Municipalité avait proposé de fermer le Centre de sports et aquatique Beltline en raison de sa vétusté. Elle a fermé la piscine de façon permanente l’année dernière.

Cependant, la Ville et la communauté se sont engagées à rendre au centre une nouvelle vie avec l’ouverture du Centre communautaire Beltline. Le bâtiment avait une salle de sports, un mur d’escalade en plein air et y était proposé des programmes communautaires gratuits.

C’était un juste effort, mais en fin de compte, nous n’avons pas trouvé un moyen de le faire fonctionner durablement , dit Peter Oliver, le président de l’Association du quartier Beltline.

Tiffany Thrift qui déposait souvent son fils à la garderie du centre pendant l’hiver se désole de ces changements. Beaucoup de ressources vont aux communautés florissantes, mais dans celle du centre-ville, là où habitent des familles, il semble qu’il y a de moins en moins d’activités .

L’absence de ce centre sera compensée par l’expansion du Centre communautaire et sportif MNP dont les travaux de 45 millions de dollars devraient être terminés dans environ deux ans.

D'après les informations de Karina Zapata

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !