•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Château Dubuc emporté par la tempête Fiona

Une grosse maison en partie effondrée dans la mer.

Le Château Dubuc samedi après le passage de la tempête Fiona.

Photo : Radio-Canada / Louis Pelchat-Labelle

Le Château Dubuc, à Chandler, s'est effondré samedi sous l'effet des fortes vagues causées par le passage de la tempête Fiona. Les poutres et billots de bois installés pour stabiliser la structure n'ont pas suffi à sauver le bâtiment patrimonial, qui était déjà dans un piteux état et risquait à chaque tempête d'être emporté par la mer.

Le président de Patrimoine Gaspésie, Jean-Marie Fallu, a assisté impuissant à l'effondrement du Château Dubuc, lui qui avait depuis deux ans multiplié les demandes auprès du gouvernement du Québec pour sauver le bâtiment.

« Il n’y a plus rien à faire pour sauver le Château Dubuc, sauf peut-être la partie ouest du bâtiment maintenant décortiquée en trois parties. C’est un désastre, ce qui devait arriver est arrivé. C’est un jour triste pour le patrimoine gaspésien. »

— Une citation de  Jean-Marie Fallu, président de Patrimoine Gaspésie

Plusieurs dizaines de personnes des environs étaient présentes sur les lieux au moment de l'effondrement. Si certains se montraient amusés par le spectacle, d'autres se disaient tristes d'assister à la fin du Château Dubuc.

Le grand bâtiment en partie effondré.

Le Château Dubuc devait son nom à Julien-Édouard-Alfred Dubuc, un industriel des pâtes et papiers du 19e siècle.

Photo : Radio-Canada / Louis Pelchat-Labelle

Manque de volonté dénoncé

Selon Jean-Marie Fallu, la fin du Château Dubuc incarne l’inertie du gouvernement Legault en matière de patrimoine. Il se désole que ses demandes répétées à Québec pour déplacer le bâtiment patrimonial soient restées lettre morte.

Le président de Patrimoine Gaspésie, Jean-Marie Fallu

Jean-Marie Fallu, président de Patrimoine Gaspésie (archives)

Photo : Radio-Canada

La ministre de la Culture Nathalie Roy a seulement investi 40 000 $ en octobre dernier pour des travaux d’urgence, une somme dérisoire, estime Jean-Marie Fallu.

« Je ne comprends pas comment un gouvernement peut investir 22 millions de dollars pour un Espace bleu alors qu’il n’est pas capable de nous offrir 450 000 $ pour un bâtiment patrimonial. »

— Une citation de  Jean-Marie Fallu, président de Patrimoine Gaspésie
Très stylé, le Château Dubuc avait un double au Saguenay.

Le Château Dubuc avant son effondrement (archives)

Photo : Radio-Canada / Marguerite Morin

Jean-Marie Fallu indique qu'il ne serait pas surpris de constater que le coût du déblayage des décombres du Château Dubuc corresponde à celui qu'il aurait fallu investir pour le déplacer et le sauver.

Avec les informations de Louis Pelchat-Labelle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !