•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Passage de Fiona : « dévastation totale » à Channel-Port aux Basques

Une rue inondée avec plusieurs débris.

Des dégâts et de nombreux débris à Port-aux-Basques, samedi matin

Photo : Radio-Canada / Malone Mullin

Radio-Canada

La tempête post-tropicale Fiona a fait d’importants dégâts dans le sud-ouest de Terre-Neuve-et-Labrador. Dans la communauté de Channel-Port aux Basques, l’état d’urgence a été déclaré, samedi matin.

Vers midi, les vents frôlaient les 131 à 164 km/h dans la région.

Ce qui se passe ici, c’est une dévastation totale, a affirmé le maire, Brian Button. Je vous le dis, c’est un vrai désastre.

Des maisons et au moins un édifice de logements de deux étages ont aussi été détruits.

Vendredi, la ville avait fortement recommandé aux propriétaires près du littoral de quitter leur demeure à l’approche de la tempête. Samedi matin, cette recommandation est devenue obligatoire.

Des personnes emportées par la mer

Selon la porte-parole de la GRC Jolene Garland, la police a reçu un message selon lequel une femme a été emportée par les eaux, mais il a été impossible pour les autorités de se rendre sur les lieux pour l’instant à cause des vagues.

Une deuxième femme a aussi été emportée après l’effondrement de sa maison. On a pu la secourir et elle a été emmenée à l’hôpital.

On ne sait pas encore si des résidents ont été blessés, mais le maire réitère l’importance de suivre la consigne d’évacuation.

Des dégâts importants

La liste des dommages se fait longue à Channel-Port aux Basques.

Des sections de routes ont été emportées par le vent et d’autres ravagées par les eaux. La Municipalité prévient qu’il n’est pas sécuritaire de circuler sur les routes en raison de la présence d’arbres et de fils électriques.

Une maison s'effondre près d'un littoral, lors d'une tempête.

De nombreuses maisons de Port-aux-Basques ont été détruites par la tempête Fiona, le 24 septembre 2022.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté : Rene Roy/Wreckhouse Press

De nombreuses pannes d’électricité touchent la région, et l’hôtel de ville a été inondé. Comme l’équipe du maire de Channel-Port aux Basques n’a pu se rendre à la mairie en raison des intempéries, un quartier général a été installé à l’hôpital.

L’un des résidents évacués en matinée, René Roy, affirme que l’ampleur de la destruction dans sa région est terrifiante.

C’est une des pires journées que j’ai vécues dans ma vie […] ça n’arrête pas. C’est les vents les plus forts que tout le monde de la communauté n’a jamais vus, dit-il. Beaucoup de maisons sont parties à la mer. On a perdu des appartements et des maisons.

Phil Boyles, un autre résident à avoir évacué Channel-Port aux Basques, dit ne jamais avoir été témoin de tempête de cette ampleur dans sa ville.

J’ai pris avec moi tout ce qu’il était possible de prendre, car il semble bien que je ne pourrai pas y retourner, témoigne-t-il.

Des vagues de 10 à 15 mètres

Selon la météorologiste Ashley Brauweiler, la hauteur des vagues devrait dépasser celle des maisons de la région.

À Port-aux-Basques, à Terre-Neuve, des maisons se sont fait emporter par la mer, le 24 septembre 2022.

À Port-aux-Basques, à Terre-Neuve, des maisons se sont fait emporter par la mer, le 24 septembre 2022.

Photo : Twitter/Wreckhousepress (capture d'écran)

Samedi matin, le niveau de l’eau a atteint 2,4 mètres avant la marée haute. Les autorités s’attendent à des vagues pouvant atteindre de 10 à 15 mètres.

Par ailleurs, la Ville, qui a également des problèmes avec son réseau d'aqueducs, a publié un avis d'ébullition de l’eau.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !