•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Roche Percée fait l’objet d’un avis de faire bouillir l’eau à cause de la bactérie E. coli

Vue au microscope de la bactérie E. coli.

Des bactéries E. coli vues au microscope.

Photo : iStock

Radio-Canada

Un avis de faire bouillir l’eau est en vigueur dans la localité de Roche Percée, dans le sud-est de la Saskatchewan après la découverte de la bactérie E. coli consécutive à des analyses de l’eau dans le village.

L’avis s’applique à l’ensemble de la communauté et aux personnes qui ont accès à l’eau du village.

Pour l’instant aucun cas d’infection n’a été enregistré. Mais les autorités ont demandé à la population de faire bouillir l'eau et la porter à ébullition pendant une minute avant de l'utiliser, a déclaré la maire de Roche Percée Jay Riedel.

Le ministère de la Santé conseille de n'utiliser que de l'eau bouillie pour boire, laver les fruits et légumes et se brosser les dents. 

Selon Jay Riedel, cette situation est la conséquence des inondations qui ont touché le village en 2011 et qui ont compromis beaucoup de choses dans la région.

C’est une crise permanente ici depuis un certain temps, a-t-il dit.

M. Riedel a aussi indiqué que les trois puits que compte le village doivent être améliorés. 

Nos niveaux d'eau dans les puits sont bas et sans la pluie, alors que nous devons les garder pleins, nous sommes généralement tout le temps au fond.

Il a ajouté que les petites communautés ne sont pas mesure financièrement de financer et de mettre à niveau leurs puits.

Nous avons fait pression sur le gouvernement pour qu'il nous aide, a-t-il dit. Nous devons obtenir de l'aide de la province si nous voulons que cette communauté continue à vivre et à être dynamique comme elle l'était auparavant.

L'agence provinciale de sécurité de l'eau a déclaré dans un communiqué électronique que l’avis sera levé une fois que toutes les conditions […] auront été respectées et que le réseau d'aqueduc produira une eau conforme aux normes de la Saskatchewan en matière d'eau potable

Cela peut impliquer que le propriétaire du réseau d'aqueduc doive effectuer des réparations, des mises à niveau, optimiser le processus et/ou soumettre des échantillons bactériologiques, a-t-il précisé.

À Roche Percée, les exploitants du réseau effectuent des tests de suivi pour confirmer la salubrité de l'eau potable, et l'[avis] restera en vigueur jusqu'à ce que ce soit le cas, a assuré l’agence.

Avec les informations de Pratyush Dayal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !