•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fiona déferle sur l’est du pays et cause des dégâts majeurs

Femme au milieu d'arbres cassés.

Georgina Scott constate les dommages près de chez elle à Halifax alors que la tempête Fiona continue de s'abattre sur la région.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

Fiona s'abat sur l'est du pays avec une force rarement vue au Canada. La tempête a touché terre tôt samedi matin en Nouvelle-Écosse et a poursuivi sa route sur tout l'est du pays. Les autorités signalent d'importants dommages et un demi-million de foyers sont toujours plongés dans le noir samedi en début de soirée.

L'armée en renfort en Nouvelle-Écosse

Le gouvernement fédéral promet de mobiliser toutes les ressources nécessaires pour aider les provinces touchées par la tempête Fiona.

Un poteau d’électricité tombé dans une rue.

Un poteau d’électricité est tombé dans une rue de Sydney, en Nouvelle-Écosse, lors du passage de la tempête post-tropicale Fiona.

Photo : Radio-Canada / Paul Legere

Ottawa a notamment approuvé la demande d'aide d'urgence formulée par la Nouvelle-Écosse. L'armée sera aussi déployée sur le terrain afin d'évaluer les dommages et aider au nettoyage.

Le premier ministre Trudeau a par ailleurs annulé son déplacement au Japon, où il devait assister aux funérailles de l'ex-premier ministre Shinzo Abe.

D'importants dommages

L'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse ont été frappés en premier samedi matin avec des rafales de force ouragan. D'importantes précipitations sont tombées sur la région. De 100 à 200 mm de pluie sont probables d’ici samedi soir, selon Environnement Canada.

Les vents sont très forts et soutenus le long de la côte sud-ouest de Terre-Neuve, où Fiona fait déferler des vagues de 12 mètres.

Une onde de tempête destructrice et de hautes vagues qui déferlent à près de 10 mètres se sont aussi abattu les Îles-de-la-Madeleine en mi-journée.

Vagues sur la côte.

À Eastern Passage en Nouvelle-Écosse, les vagues sont très fortes au passage de la tempête post-tropicale Fiona.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Ça fait définitivement partie des systèmes les plus importants qu’on a connus au Canada, selon Émile Cardinal, finissant à la maîtrise en sciences atmosphériques à l’UQAM.

Une femme disparue en mer à T.-N.-L.

La GRC enquête sur la disparition probable d'une femme à Port-aux-Basques. Elle aurait été emportée par le courant quand sa maison s'est effondrée en mer.

Les policiers indiquent ne pas encore pouvoir confirmer l'incident ni l'identité de la femme. Ils expliquent que le vent et les vagues les empêchent de faire des recherches en mer.

Une maison s'effondre, près d'un littoral lors d'une tempête.

De nombreuses maisons de Port aux Basques ont été détruites par la tempête Fiona, le 24 septembre 2022.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté : Rene Roy/Wreckhouse Press

La GRC confirme par ailleurs qu'une autre femme tombée à l'eau a été secourue par des passants et amenée à l'hôpital.

Port-aux-Basques a par ailleurs décrété l'état d'urgence pour obliger certains résidents à quitter leur domicile.

Les citoyens sont évacués. Les parties basses de la communauté sont touchées par des inondations.

Une rue inondée avec plusieurs débris.

Des dégâts et de nombreux débris à Port-aux-Basques, samedi matin.

Photo : Radio-Canada / Malone Mullin

Des maisons et au moins un édifice à logement de deux étages ont été détruits. Des routes ont également été emportées dans cette partie de la province.

Le maire de Port aux Basques, Bryan Button, a qualifié la situation de dévastation totale.

L'état d'urgence au Cap-Breton

Du côté de la Nouvelle-Écosse, la Municipalité régionale du Cap-Breton a décrété l'état d'urgence. On exhorte les citoyens à se mettre à l'abri.

Dans son message, la municipalité prévient qu'il n'est pas sécuritaire de circuler sur les routes en raison de la présence d'arbres et de fils électriques. Un centre d'accueil de la Croix-Rouge a été mis en place au Centre 200.

Le chef des pompiers de North Sydney au Cap-Breton, Lloyd Macintosh, a raconté à CBC qu'une femme a été évacuée puisque le toit de sa maison s’était envolé.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la nuit a été aventureuse, déclare M. Macintosh, qui ajoute qu'il y a eu beaucoup de dégâts dans la ville.

Plusieurs dégâts à l'Île-du-Prince-Édouard

Le toit de l'école francophone Évangéline à Abram Village a été emporté par le vent. Gilles Arseneault, directeur général de la Commission de langue française dit avoir été avisé un peu après 2 h cette nuit. L’école Évangéline accueille des élèves de la maternelle à la 12e année.

Une toit qui pend d'une école.

Le toit de l'école Évangéline à Abram Village à l'Île-du-Prince-Édouard s'est envolé lors de l'ouragan Fiona.

Photo : Gracieuseté/Melissa DeJong

La commission scolaire évalue les dommages, mais l'école ne pourra pas rouvrir avant au moins plusieurs jours, si pas quelques semaines.

À Charlottetown, la police municipale a indiqué samedi matin sur son compte Twitter qu’elle recevait de nombreux appels pour déclare la chute de fils électriques et d'arbres.

Branche dans une maison qui passe par le toit.

Un arbre a traversé le toit de cette maison de Charlottetown. Les services d'urgence avisent qu'ils reçoivent beaucoup d'appels pour déclarer des arbres et des fils tombés, mais qu'ils peuvent seulement répondre aux urgences.

Photo : Police de Charlottetown

Toutefois, pour le moment, la police ne répond qu’aux appels jugés urgents. Une alerte publique a été envoyée aux citoyens vers 7 h pour leur demander de rester à l'abri des intempéries.

Une équipe de pompiers coincée sous un arbre à Halifax

Selon la cheffe adjointe du Service des incendies de la Municipalité régionale d’Halifax, Erica Fleck, des arbres sont tombés un peu partout dans la ville, tout comme plusieurs fils électriques. Elle qualifie les dommages d’importants.

Les gens doivent rester dans leurs maisons pour que les équipes puissent faire leur travail en sécurité. [...] C’est dangereux dehors maintenant, dit-elle.

Des résidents ont dû être évacués d’un édifice à logements, ajoute-t-elle. De plus, un arbre et des fils sont tombés sur un camion d’incendie alors que des pompiers se trouvaient à l’intérieur. Une équipe de Nova Scotia Power est intervenue et a pu les sortir en sécurité, raconte Mme Fleck.

À Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, une cheminée s'est renversée dans un immeuble d'habitation de trois étages dans le quartier de Grahams Corner et a traversé le bâtiment. Personne n'a été blessé.

Un arbre bloque la circulation sur la rue Roslyn à Halifax, après le passage de la tempête Fiona, le samedi 24 septembre 2022.

Un arbre bloque la circulation sur la rue Roslyn à Halifax, après le passage de la tempête Fiona, le samedi 24 septembre 2022.

Photo : Radio-Canada / gouvernement de la Nouvelle-Écosse

De nombreux services municipaux, des institutions et des entreprises ont fermé leurs portes pour la journée. Le pont de la Confédération et les ponts McKay et MacDonald à Halifax sont aussi fermés à la circulation.

Au Nouveau-Brunswick, on signale plusieurs inondations. Des quais et des rues sont inondés dans le sud-est de la province.

La rue Main à Shediac était inondée samedi matin.

La rue Main à Shediac était inondée samedi matin.

Photo : Radio-Canada / Margaud Castadère

De longues heures d'intempéries

La tempête devrait s'abattre sur la Basse-Côte-Nord, au Québec, en début de soirée, ainsi que le sud-est du Labrador d'ici tard ce soir et la nuit prochaine, indique le CCPO.

Les vents vont s'estomper très lentement, prévient également le centre.

Ces vents destructeurs ont déjà plongé près de 550 000 foyers dans le noir, la majeure partie d’entre eux se trouvant en Nouvelle-Écosse, la province la plus durement touchée au moment d’écrire ces lignes.

Bilan des clients privés d'électricité :

  • Nouveau-Brunswick : 43 882
  • Nouvelle-Écosse : 361 855
  • Île-du-Prince-Édouard : 82 217
  • Terre-Neuve-et-Labrador : 6927
  • Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine : 5000

*Pannes recensées à 18HA, 17HE

Les autorités demandent aux résidents des régions touchées de rester à l’intérieur lors du passage de Fiona et d’éviter les côtes et les rives. Les résidents touchés devraient aussi être prêts à vivre sans électricité pendant 72 heures.

Des équipes des entreprises d’électricité des quatre provinces atlantiques et du Québec sont sur un pied d’alerte pour réparer les dommages prévus aux installations, mais selon l’ampleur de la tempête, cela pourrait prendre du temps.

Services publics en cas d’urgence

Pour une urgence : composez le 911

Conditions routières

Composez le 511 ou consultez les sites web du Québec (Nouvelle fenêtre), de l’Île-du-Prince-Édouard (Nouvelle fenêtre), du Nouveau-Brunswick, (Nouvelle fenêtre) de la Nouvelle-Écosse (Nouvelle fenêtre) et de Terre-Neuve-et-Labrador. (Nouvelle fenêtre)

Informations sur la santé

Composez le 811 ou consultez les sites web du Québec (Nouvelle fenêtre), de l’Île-du-Prince-Édouard (Nouvelle fenêtre), du Nouveau-Brunswick (Nouvelle fenêtre), de la Nouvelle-Écosse (Nouvelle fenêtre) et de Terre-Neuve-et-Labrador. (Nouvelle fenêtre)

Pannes d’électricité

Services d’urgence provinciaux

Autres services

Croix-Rouge canadienne (Nouvelle fenêtre)

  • Québec : 1-877-362-2433
  • Île-du-Prince-Édouard :1-800-222-9597
  • Nouveau-Brunswick :1-800-222-9597
  • Nouvelle-Écosse :1-800-222-9597
  • Terre-Neuve-et-Labrador :1-800-222-9597

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !