•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 200 personnes marchent pour la lutte contre les changements climatiques à Alma

Deux personnes tenant chacune une pancarte.

Des jeunes n'ont pas hésité à préparer des affiches à l'occasion de la marche pour la justice climatique.

Photo : Radio-Canada / Mireille Chayer

Radio-Canada

Des marches pour le climat ont eu lieu un peu partout dans le monde vendredi. À Alma, plus de 200 personnes ont marché dans les rues autour du Collège d'Alma au nom de la justice climatique en marge d’un débat politique.

Les participants ont réclamé des changements et des actions concrètes pour lutter contre les changements climatiques. L'activité a été organisée par l'Association étudiante avec la collaboration du syndicat des enseignants.

Hier [jeudi] soir, on s'est décidé de faire des pancartes, parce que c'est le temps qu'on change des choses. Je pense que, dans notre société, c'est un enjeu qui est très important et il y a beaucoup d'étudiants qui font de l'écoanxiété. C'est ça, c'est le temps de changer, a relaté Camille Landry, étudiante en sciences humaines.

On regarde des choses et on dit : "Mon Dieu, on n'y arrivera jamais". Mais il faut rester optimiste pour le futur. Il faut, sinon ça ne sert à rien de continuer, a ajouté Nathan Lapointe, aussi présent à la marche.

Des manifestants dans une rue.

Plusieurs personnes s'étaient donné rendez-vous à Alma à l'occasion d'une marche concernant la lutte contre les changements climatiques.

Photo : Radio-Canada / Mireille Chayer

Le Syndicat des enseignants et enseignantes du Collège d’Alma a demandé à la direction de l’établissement de lever les cours pendant deux heures, ce qui a été accepté pour permettre la tenue des deux activités.

L'environnement, c'est le départ de tout. Si on n'a pas un bel environnement, on n'a pas la santé, on n'a pas l'économie, on n'aura pas de jeunesse; donc, c'est ça, c'est le point de départ. S’il n’y a pas ça, il n’y aura plus rien, a mentionné la présidente Mélissandre Morissette.

Un groupe d’élèves de l’école primaire Saint-Joseph s’est également joint aux manifestants en cours de route, hurlant plusieurs slogans en lien avec la sauvegarde de la planète.

Un débat avec quatre candidats

Cette marche était précédée d’un débat qui a réuni quatre candidats aux élections dans Lac-Saint-Jean, soit Éric Girard (Coalition avenir Québec), Elsa Moulin (Québec solidaire), William Fradette (Parti québécois) et Martin Lavoie (Climat Québec).

Les quatre candidats à table sur scène entourés de deux modératrices.

Les candidats du Parti québécois, William Fradette, de Climat Québec, Martin Lavoie, de la Coalition avenir Québec, Éric Girard, et de Québec solidaire, Elsa Moulin, ont débattu au Collège d'Alma.

Photo : Radio-Canada / Mireille Chayer

La candidate solidaire, le candidat péquiste ainsi que celui de Climat Québec ont d’ailleurs pris part à la marche après avoir échangé sur leurs différentes visions pour la région.

Après plusieurs débats au cours des derniers jours à Saguenay, c'était donc au tour des candidats de cette circonscription d'en découdre.

Les représentants des quatre partis ont été invités à se prononcer sur différents enjeux, notamment sur le prolongement de l’autoroute Alma-La Baie. Éric Girard et William Fradette se sont dits favorables au projet, ce qui a fait réagir le député sortant, puisqu’il estime que son adversaire végète sur la question.

William Fradette a rappelé qu’il n’était pas contre le projet. Sa priorité est cependant de sécuriser l’ensemble du réseau routier régional et, si la construction d’une route à quatre voies divisées est nécessaire, il donnera son aval au projet.

La candidate Elsa Moulin s’est pour sa part prononcée contre l’ajout d’un tronçon au Lac-Saint-Jean. Elle a néanmoins spécifié que Québec solidaire ne stoppera pas les travaux de prolongement dans le secteur de La Baie qui doivent démarrer au cours des prochaines semaines.

Avec des informations de Mireille Chayer et de Roby St-Gelais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !