•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La seule raffinerie de cobalt d’Amérique du Nord signe une entente avec LG

L'ontarienne Electra Battery Materials s'engage à fournir 7000 tonnes de cobalt au géant sud-coréen LG Energy Solution.

La raffinerie d'EBMC à Témiskaming Shores.

Electra Battery Materials Corporation pilote un projet de parc industriel pour les batteries des véhicules électriques.

Photo : Gracieuseté : Electra Battery Materials Corporation

L'entreprise ontarienne Electra Battery Materials Corporation annonce une entente d’approvisionnement de trois ans avec LG Energy Solution, un géant mondial de la fabrication de batteries pour véhicules électriques.

Il s’agit de la première entente commerciale signée par Electra dans le cadre de son projet ambitieux de parc de matériaux pour batteries dans le Témiscamingue ontarien.

On est heureux d’avoir un partenaire comme LG : ils sont les plus grands fabricants de batteries à l’extérieur de la Chine, donc c’est très bien pour le Canada, affirme Trent Mell, président-directeur général d’Electra.

La raffinerie de cobalt étant toujours en construction, la production ne débutera pas avant 2023. Selon les modalités de l’entente signée entre les deux parties, Electra fournira 1000 tonnes de sulfates de cobalt à LG en 2023, et 6000 tonnes en 2024 et 2025.

Une petite voiture est garée dans un stationnement réservé pour les véhicules électriques.

Electra produit plusieurs matériaux de base nécessaires pour les batteries au lithium utilisées tant pour les automobiles électriques que pour les téléphones intelligents.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

C’est une transaction d’environ 400 millons de dollars américains, et des revenus d’environ 60 millions pour Electra, ajoute M. Trent.

L’entente avec LG permettra de financer les plans d’expansion d’Electra, qui a des projets dans sa mire à Bécancour, au Québec.

Le directeur du Centre for Smart Mining du Collège Cambrian, Stephen Gravel, soutient qu’il s’agit d’une excellente nouvelle pour l’économie locale, mais que les entreprises doivent tenter d’exporter des produits à valeur ajoutée, afin de maximiser la création d’emplois et l’innovation.

J’espère que c’est les premiers pas d’une vision plus grande, celle de bâtir un parc de matériaux pour batteries qui fera bien plus que raffiner des ressources naturelles pour l’exportation, explique-t-il.

Le Canada est capable d’en faire bien plus en matière d’approvisionnement de batteries pour véhicules électriques, selon lui.

Vers une chaîne d’approvisionnement domestique?

Le projet de parc de matériaux pour batteries dans le Témiscamingue ontarien d’Electra pourrait éventuellement fournir les matériaux nécessaires aux batteries de 1,5 million de véhicules électriques, selon l’entreprise.

Présentement, la Chine détient un contrôle sur la transformation et la production mondiale de ces batteries qui seront très prisées à l’ère de la transition énergétique.

Le Canada multiplie les initiatives pour tenter de développer une chaîne d’approvisionnement plus locale, en développant une stratégie de minéraux critiques et en multipliant les investissements dans l’exploration et l’exploitation minière.

Quand on développe une nouvelle chaîne d’approvisionnement pour les véhicules électriques, ça prend du temps. Ça va prendre des années, affirme toutefois Trent Mell.

Un chevalement de mine.

On retrouve plusieurs mines abandonnées à Cobalt. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

Même si le projet de parc industriel pour batteries d’Electra se situe à proximité de Cobalt, une petite ville ontarienne reconnue pour l’extraction du métal dont elle porte le nom, la totalité du cobalt qui sera transformé par Electra d’ici 2025 provient de la République démocratique du Congo.

J’espère que des ententes comme celle entre Electra et LG permettront de financer un rêve plus large, soit de développer une chaîne d’approvisionnement plus intégrée, conclut M. Gravel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !