•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour en force de la Nuit Blanche à Winnipeg

Un jardin de ballons à La Fourche pour la Nuit Blanche de Winnipeg en 2018.

Un jardin de ballons avait été installé à La Fourche pour la Nuit Blanche, en 2018. (archives)

Photo : Radio-Canada / Darren Bernhardt

Après deux ans de pandémie, la Nuit Blanche de Winnipeg fait un retour en force, ce samedi. Une cinquantaine d'événements et d'installations artistiques seront organisés à travers la ville.

La directrice générale de Tourisme Winnipeg, Natalie Thiesen, se dit ravie de ce retour à un événement qui ressemble à ce qu'il était avant l'arrivée de la COVID-19.

Le comité et les artistes sont super excités de revenir sur place avec de super beaux projets, de nouvelles installations, de nouvelles activités et de voir ces coins de la ville en vie de nouveau. On a hâte d'accueillir les gens, lance-t-elle en entrevue à l'émission matinale du 6 à 9.

Une grande présence francophone

À Saint-Boniface, le boulevard Provencher sera un lieu fort animé.

Tout d’abord, à la Maison des artistes visuels francophones, ce sera la dernière occasion de voir l'exposition Incarnation qui met en scène l’histoire des corps de quatre artistes visuelles de l’Ouest canadien.

Les visiteurs pourront également profiter une dernière fois des installations sonores des artistes Olivia Faye Lathuillière et Scott Fitzpatrick dans le cadre du festival Send + Receive.

Par ailleurs, la Maison des artistes visuels francophones accueillera aussi, de 19 h à 21 h, l'événement la Plume et le Pinceau, organisé par l'Association des auteurs du Manitoba et les Éditions du Blé.

On fait de l'improvisation en invitant des artistes et des écrivains, explique l'auteur, comédien et artiste Bertrand Nayet. On leur lance un thème et deux mots. Les artistes ont deux minutes pour commencer un dessin. Après, c'est au tour des écrivains d'insérer un mot au dessin.

Les auteurs invités seront Sébastien Gaillard, Suzanne Kennelly et Laurent Poliquin tandis que les artistes seront Bertrand Nayet, Monique Fillion et Colette Balcaen.

En marchant sur le boulevard Provencher, il sera possible d'admirer quatre nouvelles murales créées dans le cadre du festival Wall-to-Wall.

Par ailleurs, un énorme événement multidisciplinaire occupera les espaces intérieurs et extérieurs du Centre culturel franco-manitobain et du Théâtre Cercle Molière (TCM).

L'artiste Rayannah est photographiée devant des projections pour la Nuit Blanche à Winnipeg, le 20 septembre 2022

Rayannah est la conceptrice artistique de l'événement HYPERART.

Photo : Radio-Canada / Mathilde Gautier

HYPERART est un campus multidisciplinaire éphémère et immersif qui entremêle la musique, l’art visuel, l’art numérique, la drag et la danse au cœur de Saint-Boniface, indique le site du TCM.

Le public est invité à venir voir des installations et des performances qui sont un peu à l'extérieur de ce que font les artistes. Le tout va se terminer avec le groupe La Julia Smith, qui est du Chili, explique la conceptrice du projet, l'artiste franco-manitobaine Rayannah.

Cet événement se tiendra de 19 h à 1 h.

Femme qui chante dans un micro.

Rayannah était sur la scène du Centre culturel franco-manitobain pour cette 53e édition du Festival du Voyageur.

Photo : Radio-Canada / Mathilde Gautier

Ailleurs à Winnipeg

Une forêt illuminée sera installée au Old Market Square, dans le quartier de la Bourse.

L'œuvre de l'artiste winnipégois Jonathan S Green met en scène des flammes qui se tortillent entre les arbres jusqu'à ce que la végétation disparaisse et qu'il ne reste que le feu, avant que les arbres ne reviennent à la vie, lit-on sur le site Internet de la Nuit Blanche.

De plus, les visiteurs retrouveront sous une tente le salon de divination de Madame Mortel et Sœur Sylv.

La Fourche, quant à elle, accueillera un événement théâtral célébrant les abeilles, une chorale de la bière et deux projections digitales sur la thématique de la mémoire et de la santé mentale.

Près de la scène CN, plusieurs anciennes télévisions formeront un écran géant avec lequel les visiteurs pourront vivre une expérience de réalité augmentée.

Pour la première fois, un volet de la Nuit Blanche sera consacré aux plus jeunes au Musée des enfants.

Un peu plus loin, derrière le Musée canadien pour les droits de la personne, au pied de l'Esplanade Riel, le Musée des Beaux-Arts de Winnipeg (WAG) et son pavillon Qaumajuq présentent Ikuma. L'installation mettra en valeur, en son et en lumière, la culture autochtone.

Par ailleurs, au centre-ville de Winnipeg, le WAG ouvrira ses portes gratuitement aux visiteurs.

Avec des informations de Mathilde Gautier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !