•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Candida auris : aucun autre patient infecté à l’Hôpital Pierre-Boucher

Vue aérienne de l'hôpital Pierre-Boucher.

L'hôpital Pierre-Boucher, à Longueuil.

Photo : Getty Images / Sébastien Saint-Jean

Radio-Canada

Après la découverte de deux patients infectés par le champignon Candida auris à l’Hôpital Pierre-Boucher, à Longueuil, le CISSS de la Montérégie-Est nous a confirmé que les autres patients qui étaient « sous investigation » ont tous reçu des résultats négatifs aux tests de dépistage.

L’ouverture d’une cellule de crise nationale à la suite de la découverte de ce champignon au centre hospitalier de Longueuil, révélé jeudi par Radio-Canada, a créé de l’inquiétude tant chez les malades que chez le personnel de l’hôpital, dont la majorité ignorait la présence de Candida auris dans leur établissement.

Le champignon Candida auris s'attaque aux malades hospitalisés, principalement ceux dont le système immunitaire est affaibli et ceux qui subissent une chirurgie ou un traitement par intraveineuse. Une personne infectée a de 30 à 60 % de risques de mourir.

Dans un communiqué publié vendredi, le CIUSSS de la Montérégie-Centre a pour sa part assuré que l’éclosion de Candida auris est bien circonscrite dans l’hôpital et les mesures de prévention et de contrôle des infections requises y sont appliquées.

L’hôpital demeure un lieu de soins sécuritaire pour les employés et la clientèle. La population ne doit pas hésiter à s’y rendre si son état de santé le requiert ou si elle y a affaire.

Une citation de Extrait du communiqué du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Centre

L’ensemble des activités de l’hôpital se poursuivent; les rendez-vous sont maintenus et les gens devant subir une chirurgie peuvent se faire opérer comme prévu, poursuit la direction du CIUSSS.

Pour ce qui est des gens qui se sont récemment rendus à l’Hôpital Pierre-Boucher, la Dre Julie Loslier, directrice de santé publique de la Montérégie, tient à les rassurer et explique que seuls les gens qui étaient présents sur l’unité où le C. auris a été trouvé ont été ou seront contactés par notre équipe.

Le CIUSSS rappelle que la transmission du Candida auris se fait en touchant des surfaces contaminées ou par contact direct entre deux personnes.

L’hygiène des mains demeure la meilleure protection.

Avec les informations de Thomas Gerbet

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.