•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti 51 souhaite voir le Québec se joindre aux États-Unis

Lors de l’élection de 2018, ce parti a recueilli 700 voix dans Beauce-Sud, soit plus de 2 % des votes.

Un homme en complet cravate se tient debout devant une affiche électorale de son parti politique où l'on peut voir son visage et lire son slogan : Liberté, sécurité, prospérité.

Le Parti 51 de Hans Mercier présente cinq candidats au Québec, dont des anciens de Québec solidaire et du Parti conservateur du Québec. « Pour réussir un projet aussi ambitieux, il faut avoir la discipline de ne pas avoir de programme et d'accepter des gens de gauche et de droite, parce qu'on a droit à des opinions différentes dans un parti politique », explique Hans Mercier.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Hans Mercier voit grand pour le Québec. Le chef du Parti 51 aimerait voir la Belle Province se joindre aux États-Unis comme 51e État. C'est la proposition politique de l'avocat et homme d'affaires beauceron qui présente cinq candidats au Québec lors des élections.

Ça laisse personne indifférent. [Les gens me disent] soit c'est une idée extraordinaire, soit tu es complètement fou! J'adore négocier avec les deux, explique le candidat dans Beauce-Sud.

Un homme en complet cravate devant un cellier bien rempli.

Hans Merciet est copropriétaire du Rock Café à Saint-Georges, en Beauce. Comme avocat, il a aussi participé à la saison 1 du documentaire "Dirty money" sur Netflix en 2018.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Avocat bien connu dans la région, Hans Mercier a défendu Angèle Grenier dans sa croisade contre la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, en plus d'agir comme avocat de victimes de la tragédie de Lac-Mégantic et d'avocat-conseil pour leurs avocats américains. Bien que vacciné, il a aussi contesté en cour le passeport sanitaire, qu'il jugeait discriminatoire.

Pour lui, il suffit d'une conversation de cinq minutes pour convaincre les réfractaires des bienfaits de son projet politique.

Élections Québec 2022

Consulter le dossier complet

Des fleurs devant l'édifice du Parlement, à Québec.

Ce n'est pas si fou que ça, au contraire. À la base, c'est une société plus riche, plus libre, qui fait plus respecter ses droits, et qui peut s'épanouir de la façon qu'elle veut. On serait maître chez nous.

Liberté, sécurité, prospérité.

Une citation de Slogan du Parti 51
Le côté est de la ville de Saint-Georges avec, à l'avant-plan, la rivière Chaudière.

La circonscription de Beauce-Sud a une population de 62 500 personnes, dont près de 50 000 électeurs inscrits. Saint-Georges est la ville la plus populeuse de la circonscription, née en 1972.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Pour arriver à son objectif, Hans Mercier n'a pas besoin de programme électoral ni de ligne de parti, mais bien d'un projet de constitution pour protéger la langue, les libertés individuelles et la culture du Québec. Une constitution, c'est là pour rester, note-t-il.

C'est aux Québécois de choisir. Comme État américain, il n'y a personne à Ottawa ni à Washington qui va nous dire qu'on n'a pas le droit de faire ce qu'on veut.

Une citation de Hans Mercier, chef du Parti 51

En environnement, l'avocat voit déjà le Québec suivre les traces du virage vert de la Californie. Sur le plan financier, il salive déjà à l'idée de rejoindre l'économie américaine. Qui n'aimerait pas ça être payé en argent américain demain matin? lance-t-il en applaudissant.

Cinq candidats de partis politiques réunis sur scène lors d'un débat. Les cinq hommes sont derrière un lutrin.

Le débat organisé par la Chambre de commerce de Saint-Georges a donné lieu à de bons échanges mercredi.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Le chef du Parti 51 a mis du piquant avec ses idées dans le débat des candidats dans Beauce-Sud mercredi, ce qui n'est pas passé inaperçu aux yeux de Samuel Pépin, président de la Chambre de commerce de Saint-Georges qui organisait le débat.

Des partis un peu plus marginaux vont souvent avoir un discours qui n’est pas issu d’une ligne de parti. Ces idées nouvelles vont pousser les autres candidats sur des sujets auxquels ils ne sont pas habitués à répondre.

Le 3 octobre et après?

La lutte s’annonce serrée entre caquiste et conservateur dans Beauce-Sud. Hans Mercier rappelle l'importance des libertés individuelles. Ira-t-il chercher des votes au parti d'Éric Duhaime?

Moi, je dis aux gens : "Arrêtez de voter stratégique, arrêtez de voter parce que vous êtes fâchés, arrêtez de voter contre. Voter pour [vos convictions]!"

Une citation de Hans Mercier, chef du Parti 51

Et si les Américains ne voulaient pas de nous? Cette question, l'avocat l'entend souvent. Pour lui, la difficulté est de convaincre les Québécois, pas l'inverse, grâce à la valeur géopolitique du Québec, la valeur de nos ressources naturelles, la valeur de notre population qualifiée, de notre culture unique. Les Américains, ils tripent sur le français.

Pour Hans Mercier, ce sont de bonnes raisons pour pousser nos voisins du sud à venir prendre leurs vacances au Québec et, bien sûr, en Beauce!

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Politique

Pour mieux comprendre les enjeux politiques de l’heure.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Politique.