•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tempête Fiona : les constructeurs à Halifax sécurisent leurs chantiers

Une grue tombée sur le toit d'un immeuble en construction.

Une grue s'est effondrée sur un édifice en construction de la rue South Park à Halifax en 2019 lors du passage de la tempête Dorian. Les constructeurs ont pris des mesures pour éviter ce genre de problème depuis les faits.

Photo : Radio-Canada / Craig Paisley

Radio-Canada

En prévision de l'arrivée de la tempête Fiona en Atlantique, les autorités demandent aux résidents de sécuriser leurs demeures et aux entrepreneurs de faire de même avec leurs chantiers de construction, particulièrement leurs grues.

En septembre 2019, lorsque la tempête post-tropicale Dorian battait son plein sur Halifax, une grue sur un immeuble en construction s’est soudainement effondrée sous la poussée des vents. La cause établie par la suite était une soudure défectueuse.

Heureusement, personne n'a été blessé, mais les dommages ont été considérables et la rue South Park a été bloquée pendant des semaines.

À la veille de l'arrivée de Fiona, qui pourrait être la pire tempête sur la région en 20 ans, les Haligoniens remarquent davantage les multiples grues en ville. Il y en a une trentaine en tout.

Le président de l'Association des constructeurs de la Nouvelle-Écosse, Duncan Williams, se fait toutefois rassurant.

Les constructeurs, explique M. Williams, respectent les meilleures pratiques au monde en matière de sécurité des grues. Il y a eu beaucoup de travail pour établir une réglementation et pour en informer les constructeurs. Les constructeurs emploient des ingénieurs qui travaillent avec les responsables du gouvernement en matière de sécurité, ajoute M. Williams.

Jeff Dolan, directeur de la sécurité technologique au ministère provincial du Travail, apporte des précisions.

Des exigences ont été établies après l'enquête sur la grue qui s'est écroulée lors de la tempête Dorian, explique M. Dolan. Il faut qu'une inspection de la grue soit faite par un ingénieur pour s'assurer qu'elle est sécuritaire avant qu’elle ne soit érigée.

En prévision de l'arrivée de Fiona, des mesures additionnelles ont été prises, ajoute M. Dolan. Nos inspecteurs ont examiné régulièrement ces grues et, de plus, avec l'arrivée de cette tempête, ils y retournent afin de s'assurer que ce qui doit être fait sera fait, souligne-t-il.

Il s’agit entre autres de permettre la libre rotation des grues, ce qui est une procédure normale lors de forts vents.

Ouverture de centres d'accueil

La Municipalité régionale d’Halifax demande aux résidents de rentrer tous les objets qui se trouvent sur leur terrain et qui pourraient être emportés par les vents, par exemple tout parasol, meuble, poubelle, pot de fleurs, équipement sportif, etc.

Les autorités ouvrent aussi des centres d’accueil au cas où des résidents devraient évacuer leur domicile. Ils se trouvent aux endroits suivants :

  • Centre des Jeux du Canada, 26, promenade Thomas Raddall à Halifax;
  • Centre Acadia, 636, promenade Sackville à Lower Sackville;
  • Centre St Margaret, 12, boulevard Westwood à Upper Tantallon;
  • Centre communautaire de Musquodoboit Harbour, 7900, autoroute 7 à Musquodoboit Harbour.

Les centres d'accueil seront ouverts vendredi à compter de 20 h. Ils resteront ouverts aussi longtemps que nécessaire, indiquent les autorités. Les gens peuvent s’y rendre à tout moment durant la tempête, mais on leur recommande de ne le faire que si les conditions sont sécuritaires.

Avec des renseignements de Paul Légère

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !