•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sutton veut restreindre la location à court terme 

Robert Benoît parle à un micro.

Robert Benoît, le maire de Sutton.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Radio-Canada

Sutton veut restreindre la location à court terme pour lutter contre la crise du logement. 

La situation du logement est critique dans la municipalité, selon le maire Robert Benoît. Il espère qu'en restreignant la location de courte durée, les logements seront offerts en location aux citoyens, pour redonner du logement ici à Sutton, car le taux d’inoccupation est autour de 0, à l’heure actuelle, précise le maire.

Les élus souhaitent notamment interdire la location à court terme des résidences secondaires sur la majorité du territoire, ce qui inclurait le centre-ville. Le maire espère ainsi que plusieurs dizaines de propriétaires de résidences secondaires offriront plutôt des baux de longue durée.

« On va essayer de faciliter et d’inciter les gens à faire de la location à moyen terme, c’est-à-dire plus que 31 jours minimum, et idéalement, sur une base annuelle.  »

— Une citation de  Robert Benoît, maire de Sutton

La location de type Airbnb serait toutefois autorisée dans le secteur de la montagne et sous certaines conditions dans des secteurs isolées de la municipalité.

Difficile de loger des travailleurs

Ce geste politique était attendu de plusieurs commerçants, qui peinent à loger leurs travailleurs.

Je trouve ça vraiment encourageant, juge le barista Tristan Corbeil. Selon lui, il était temps d'agir, car il estime que la situation actuelle est insoutenable à long terme.

Tristan Corbeil derrière le comptoir d'un café.

Tristan Corbeil assiste à la crise du logement dans Sutton.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Juste nous, ici au café, on embauche des gens de Montréal, qui viennent voir s’ils vont déménager ici ou pas. Mais l’enjeu reste de savoir s’ils vont être capables de trouver du logement. Ce sont des gens qui font du car surfing pendant des mois, déplore-t-il. 

La volonté du conseil municipal pourrait toutefois ajouter une pression supplémentaire au Mont Sutton, qui peine à loger les touristes de passage. 

Nous, évidemment, on demeure préoccupés par l’accessibilité pour la clientèle touristique dans la région et dans le secteur montagne pour l’ensemble des activités hivernales et estivales. Dans tous les cas, on a vraiment une pénurie d’hébergements et un manque d’inventaire d’offres pour le court terme, souligne le président-directeur général du Mont Sutton, Jean-Michel Ryan. 

Ce dernier adhère cependant à la volonté du conseil de lutter contre la crise du logement.

Dans tous les cas, on comprend tout à fait les démarches de la municipalité, souligne-t-il. 

Sutton souhaite aussi encourager la construction de nouveaux logements, en modifiant la réglementation pour autoriser les minimaisons.

On a deux projets majeurs qui feraient en sorte qu’on aurait un total d’environ 400 nouvelles portes, qui est notre maximum atteignable compte tenu de la pénurie d’eau potable dans le village, précise Robert Benoît.

Les élus invitent les citoyens à participer à une consultation publique le 29 septembre sur l’enjeu de la location à court terme. 

Avec les informations de Thomas Deshaies 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !