•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un antivaccin armé d’une hache s’attaque à un agent de sécurité

Samuel Doré.

Samuel Doré a brisé une fenêtre dans un centre de vaccination avant qu'un agent de sécurité intervienne pour le maîtriser.

Photo : Radio-Canada

Armé d'une hache, un résident de la MRC de Portneuf opposé à la campagne de vaccination contre la COVID-19 a blessé un agent de sécurité qui tentait de l'empêcher de commettre des méfaits.

Ce n'est pas tous les jours qu'on se fait attaquer par un gars avec une hache, a raconté Richard Nolet pour expliquer ses séquelles à la suite de cette attaque.

Son agresseur, Samuel Doré, venait de reconnaître sa culpabilité à la suite d'accusations de méfaits, de voies de fait armées et de port d'un déguisement dans un dessein criminel.

Les événements sont survenus en mars dernier au club de golf Le Grand Portneuf, à Pont-Rouge.

Après quelques actes de vandalisme commis dans l'immeuble, le CIUSSS a demandé à la direction du club de golf d'engager des agents de sécurité pour surveiller les installations.

Une pancarte est installée devant une clinique de vaccination.

Le club de golf Le Grand Portneuf est utilisé comme centre de vaccination contre la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Le 20 mars, vers 5 h du matin, Richard Nolet a aperçu une voiture qui se stationnait près du club de golf. Un homme cagoulé armé d'une hache en est sorti et s'est dirigé vers le côté de la bâtisse.

Alors que M. Nolet se dirigeait vers l'homme, il a entendu un bruit de verre brisé. Une vitre venait d'être fracassée.

Attaque à la hache

L'agent de sécurité a interpellé le vandale, qui s'est tourné vers lui en agitant sa hache.

Une altercation s'en est suivie et l'agent Nolet a été atteint par le manche de l'arme à l'arcade sourcilière.

Il a par la suite reçu trois autres coups derrière la tête avant de désarmer le suspect en frappant la hache avec sa main. Son geste lui a causé une triple fracture à un doigt, mais il était désormais à armes égales avec l'agresseur, dont il a retiré la cagoule.

Ce dernier a réussi à prendre la fuite pendant que l'agent utilisait son cellulaire pour filmer la voiture et pour noter le numéro de plaque.

Samuel Doré, 44 ans, a été arrêté quelques instants plus tard. Les policiers ont retrouvé l'arme du crime dans sa voiture.

Antivaccin

Le résident de Saint-Raymond a immédiatement collaboré avec les policiers et leur a expliqué qu'il avait été motivé par ses convictions antivaccin.

Le juge Christian Boulet a souligné le courage de l'agent de sécurité. Richard Nolet a cessé de travailler pendant un mois à la suite de cet incident. Il se dit maintenant plus méfiant et plus nerveux lorsqu'il est en fonction.

Cet homme de 65 ans est également chanteur et musicien. Il déplore ne plus être capable de jouer de la guitare à cause de son doigt fracturé, qui ne lui permet plus de faire certains accords.

Interpellé par des journalistes à la sortie de la salle d'audience, Samuel Doré a confirmé avoir agi en raison de ses convictions antivaccin.

Il a affirmé que des membres de sa famille ont déjà eu des effets secondaires graves à la suite d'une vaccination contre d'autres maladies.

Je m'inquiétais aussi pour tous les enfants de mon entourage, a-t-il assuré avant de dire qu'il regrette maintenant ses gestes.

Il doit revenir en cour au mois de décembre pour la détermination de sa peine.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.