•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 30 septembre sera finalement un jour férié au Nouveau-Brunswick

Trois personnes tiennent un drapeau wolastoqey.

Le drapeau wolastoqey lors de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation présenté le 30 septembre 2021 à Fredericton au Nouveau-Brunswick.

Photo : CBC / Alexandre Silberman

Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick change son fusil d’épaule et annonce que le 30 septembre sera un jour férié provincial, afin de souligner la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Il s’agira donc d’un jour férié pour les fonctionnaires provinciaux. Les écoles seront fermées. Ce congé sera optionnel pour les entreprises du secteur privé.

Le gouvernement provincial en a fait l’annonce jeudi après-midi.

Cette journée vise à reconnaître et à commémorer l’histoire et les répercussions des pensionnats pour Autochtones sur les survivants, leurs familles et les communautés.

J’invite tous les gens du Nouveau-Brunswick à prendre un moment pour s’arrêter et réfléchir à ce que chacun de nous peut faire à titre personnel pour faire progresser la réconciliation, a indiqué le premier ministre Blaine Higgs dans un communiqué de presse.

Je suis honorée de voir le gouvernement du Nouveau-Brunswick franchir cette étape importante dans le cadre du processus de réconciliation, a dit la ministre néo-brunswickoise des Affaires autochtones, Arlene Dunn.

Le gouvernement fédéral a annoncé l'année dernière que le 30 septembre serait désormais un jour férié pour tous les employés dont le lieu de travail relève de la réglementation fédérale.

Plusieurs autres provinces, dont les autres provinces de l’Atlantique, lui ont ensuite emboîté le pas.

Toutefois, le Nouveau-Brunswick n’avait pas – jusqu’à ce jour – annoncé la création d’un jour férié, ce qui avait causé la grogne de certains élus et représentants autochtones, notamment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !