•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amélie Dionne fait de l’hémodialyse à l'hôpital de Rivière-du-Loup une priorité

une femme et un homme sont en gros plan côte à côte

Le ministre de la santé Christian Dubé est venu soutenir la candidature d'Amélie Dionne.

Photo : Radio-Canada / Fabienne Tercaefs

La candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Rivière-du-Loup–Témiscouata, Amélie Dionne, a fait campagne aux côtés du ministre de la Santé, Christian Dubé, jeudi.

Le ministre Dubé a fait un arrêt à Rivière-du-Loup pour promouvoir le plan santé de son gouvernement et soutenir la candidate, notamment en visitant la résidence pour aînés Le Saint-Louis.

Amélie Dionne s'est engagée, si elle est élue, à faire avancer le dossier de l'unité d'hémodialyse à l'hôpital de Rivière-du-Loup, qui ne suffit plus à la demande.

Elle affirme avoir abordé le sujet avec le ministre Dubé. Je vais en faire une priorité si je suis élue le 3 octobre prochain pour augmenter le service, a affirmé Amélie Dionne.

De son côté, Christian Dubé a expliqué les deux objectifs de son plan pour améliorer le système de santé : attirer davantage de personnel et décentraliser les services.

La candidate caquiste Amélie Dionne a souligné que la décentralisation est la « pierre angulaire » de ce plan.

« C'est important de décloisonner et de redonner de l'autonomie à nos établissements de santé. »

— Une citation de  Amélie Dionne, candidate de la Coalition avenir Québec dans Rivière-du-Loup–Témiscouata

Que ce soit l'hôpital de Rivière-du-Loup, les hôpitaux de Notre-Dame-du-Lac ou Trois-Pistoles, je pense que nos gens sont les mieux placés pour prendre les décisions pour le bien de nos patients, continue la candidate. Elle propose d'augmenter les soins de proximité pour mieux répondre aux besoins d'une population qui est vieillissante et répartie sur un grand territoire.

J'ai pris l'engagement avec les professionnels de la santé d'aller les rencontrer de temps à autre pour justement prendre le pouls de la réforme qu'on est en train de faire, indique la candidate.

Revaloriser le travail du personnel de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a ajouté qu'il faut revoir l'organisation du travail. La revalorisation des postes ne doit pas toucher uniquement les infirmières selon lui, mais concerne tout le personnel, y compris les médecins.

« Il faut être capable d'arrêter de travailler en silo. »

— Une citation de  Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

On l’a vu durant la vaccination. On a augmenté le nombre de professionnels qui pouvaient vacciner et tout d'un coup on était capable de donner un service hors pair et les Québécois n’ont jamais été aussi bien servis dans le processus de vaccination. C'est un peu ça qu'il faut répliquer à toutes les étapes en santé, estime Christian Dubé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !